Accueil Société

Le vrai ou faux: le Covid-19 a-t-il été créé dans un laboratoire de Wuhan avant de se propager accidentellement?

Une affirmation qui fait le buzz. Mais qui est fermement démentie par les scientifiques occidentaux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Faux

Certains l’affirment avec certitude : le Covid-19 aurait été créé dans un laboratoire de pointe de Wuhan. Il en serait sorti accidentellement, peut-être via la vente sur un marché d’animaux ayant servi pour des tests…

Ce qui est vrai, c’est qu’il existe en effet un laboratoire P4 (pathogène de niveau 4) à Wuhan, qui dépend de l’Institut de virologie de Wuhan.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Verhoest Thierry, samedi 18 avril 2020, 10:15

    « Il serait vraiment absurde de créer un virus sans avoir mis au point un vaccin et un traitement » Vraiment ? Une guerre bactériologique est bien plus efficace si quelques morts sont à déplorer dans le pays qui la déclenche. Quelques dizaines de milliers de morts pour le parti communiste chinois représente un coût dérisoire pour se dédouaner à bon compte aux yeux de l'opinion internationale. Combien de morts à Pékin ou Shangai déjà ? Cela dit, rien ne permet d'accréditer pour l'instant l'hypothèse d'un véritable conflit lancé par la Chine contre l'Europe et les USA, même si pour le moment nous n'avons ni informations ni recul pour en juger. Quoi qu'il en soit, il semble que même les plus naïfs comprennent enfin tout le danger que représente la Chine, reste à voir quelles conséquences cela aura sur le rapatriement de certaines industries essentielles et la protection de la propriété intellectuelle occidentale.

  • Posté par Lespagnard Pierre, mardi 10 mars 2020, 17:09

    Admettons qu'il n'ait pas été créé dans le laboratoire. Il reste l'hypothèse que le virus y était étudié, avec des animaux infectés, et qu'il ait pu accidentellement s'en échapper. Par exemple par la sortie non contrôlées d'animaux infectés vivants ou morts qui se seraient alors retrouvés sur le marché de Wuhan à quelques pas du laboratoire... La coïncidence est tout de même troublante entre ce point de départ de l'épidémie à quelques pas d'un des plus gros laboratoire au monde qui étudie ce type de virus. A suivre...

  • Posté par Charlier Albert, vendredi 17 avril 2020, 18:48

    En effet. Si des scientifiques renommés peuvent éventuellement affirmer avec certitude qu'un virus 'fabriqué' serait trahi par l'étude de son génome, qui pourra certifier à 100% qu'il ne pourrait pas s'agir d'un virus apparu naturellement n'importe où dans le monde, détecté et isolé par ce labo, puis échappé accidentellement. Soit par des animaux porteurs comme vous le mentionnez, soit par un employé contaminé.

  • Posté par Denoel Xaviet, mardi 10 mars 2020, 11:27

    Le laboratoire P4 à Whuan a été mis en place avec l'aide de la France. Voici deux liens intéressants. Aux lecteurs à se forger eux-mêmes leur opinion sur la question : 1. Discours du Ministre français Cazeneuve lors de l'inauguration du P4 à Whuan : https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2017/02/23.02.2017_discours_de_m._bernard_cazeneuve_premier_ministre_-_ceremonie_daccreditation_du_laboratoire_de_haute_securite_biologique_p4.pdf 2. Extrait de l'interview de l'auteur du livre "France-Chine, Les liaisons dangereuses". "Malgré les précautions prises par les autorités françaises et les engagements déroulés par Pékin depuis, des soupçons d’éventuelles dérives pour fabriquer des armes bactériologiques persistent toujours… C’est effectivement une inquiétude qu’ont encore les services de renseignement français. Comme dans beaucoup d’autres secteurs en Chine, un flou réside sur les intentions des autorités. Nous ne savons pas véritablement ce qu’ils ont fait de ce laboratoire une fois livré en 2017. Malgré cela, j’ai eu l’occasion de le visiter et je peux dire qu’il y a moins de soupçons que dans les années 2000, où la Chine était encore plus opaque qu’aujourd’hui. Après avoir dit ça, les inquiétudes persistent quand même. J’évoque dans mon livre un exemple qui en témoigne : en 2005, des chercheurs pakistanais qui s’étaient rendu dans ce laboratoire, travaillaient sur des armes bactériologiques au Pakistan. La France s’était donc légitimement interrogée sur la bonne foi de la Chine. Aujourd'hui, l’Académie des sciences chinoise affirme qu’ils souhaitent combattre les épidémies mondiales. Mais à côté de ça, nous avons découvert qu’ils invitent des chercheurs développant un programme offensif - une arme bactériologique - dans leur pays. C’est assez inquiétant. Une des craintes qui persistent toujours également, c’est l’exportation de cette technologie par la Chine aux pays riverains. Là aussi il peut y avoir une interrogation sur les intentions des pays qui se verraient livrer ce type de laboratoires. Article entier : https://www.marianne.net/coronavirus-chine-laboratoire-franco-chinois

  • Posté par Tanghe Michel, mardi 10 mars 2020, 8:44

    Côté chinois, nous avons des gens qui cachent tout et coté américain, nous avons des individus qui mentent toujours… Nous devons donc attendre que les travaux des laboratoires de la CIA rendent leurs documents accessibles, d'ici un siècle ou deux…

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs