Coronavirus: ouverture apocalyptique pour les marchés boursiers

Coronavirus: ouverture apocalyptique pour les marchés boursiers
AFP

La semaine commence en mode « catastrophe » pour les marchés boursiers. La mise en quarantaine de 16 millions d’Italiens a donné une nouvelle dimension à la crise du coronavirus. Et la panique semble s’être emparée des Bourses mondiales. A l’ouverture, Madrid et Francfort ont dévissé de plus de 7 %, Londres de plus de 8 %, Amsterdam, Paris et Bruxelles de 6 %.

Dans le même temps, les marchés pétroliers sont secoués par une tempête sans précédent. Incapable de s’entendre avec la Russie pour limiter la production mondiale pour soutenir les cours, l’Arabie saoudite a décidé, ce week-end, d’ouvrir une guerre des prix qui s’annonce terrible. Le baril de WTI américain est en chute libre de 25 % et le Brent de 23 %. L’or noir n’est désormais plus qu’à un souffle de son « record » (à la baisse) de 2016, lorsqu’il ne valait plus que 29 dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous