Accueil Économie Finances

Coronavirus: l’Arabie saoudite lâche le baril de pétrole en ouvrant la guerre des prix

La Russie n’a pas voulu de nouvelles réductions de la production. Ryad a réagi en bradant son pétrole. Les cours s’effondrent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Une chute ? Une dégringolade ? Non, un effondrement ! Les marchés pétroliers vivent ce lundi une journée sans précédent. A Londres, en fin d’après-midi, le baril de Brent de la mer du Nord perdait 20 %, abandonnant huit dollars pour atteindre 36 dollars. Même scène à la Bourse de New York ; où la référence locale – le West Texas Intermediate – connaissait un sort identique, à 33 dollars le baril.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs