Toujours plus de jeunes adultes bruxellois en situation de pauvreté

Toujours plus de jeunes adultes bruxellois en situation de pauvreté
Léonard Cotte

Un nombre croissant de jeunes adultes (entre 18 et 24 ans) se trouve en situation de pauvreté dans la capitale, selon les données du Baromètre social 2019 de l’Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles-Capitale publié lundi. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à devoir se contenter d’un revenu d’intégration ou à ne toucher aucune allocation en tant que chômeurs.

Le taux de risque de pauvreté reste en outre très élevé en Région bruxelloise. Il n’a d’ailleurs pas évolué en 10 ans : une personne sur trois y dispose d’un revenu inférieur au seuil de risque de pauvreté (1.187 euros pour une personne isolée, 2.572 euros pour un ménage composé de deux adultes et deux enfants).

Entre 2008 et 2018, le nombre de personnes percevant un revenu d’intégration sociale (RIS) a augmenté de façon notable, de 68 %, en Région bruxelloise pour atteindre 38.681 personnes, ressort-il encore de ce Baromètre 2019. « En y ajoutant les personnes vivant avec l’équivalent au RIS (essentiellement les candidats-réfugiés et les personnes ayant un droit de séjour mais non inscrites au Registre de la population), pas moins de 43.433 personnes vivent avec ce revenu de dernier recours, largement inférieur au seuil de risque de pauvreté », y lit-on. Cela représentait 5,5 % de la population bruxelloise de 18-64 ans en 2018 (contre 4,2 % en 2008).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous