De nettes baisses encore attendues à la pompe

De nettes baisses encore attendues à la pompe

La chute impressionnante des cours du pétrole a un impact direct et concret pour le consommateur belge, au travers des prix des carburants à la pompe et de celui du mazout de chauffage. Ceux-ci ont déjà intégré la baisse des cours enregistrée depuis le début du mois de janvier, alors que le monde apprenait l’apparition d’un coronavirus inconnu dans la ville de Wuhan en Chine. Pour l’essence et le diesel, les prix à la pompe ont baissé de respectivement 7 et 9,5 %, à 1,4140 et 1,4390 euro/litre. Le gasoil de chauffage est, quant à lui, déjà 28 % moins cher, à 0,5066 euro/litre. La différence entre les variations de pourcentage s’explique par la taxation plus lourde (accises) sur les carburants que sur le combustible pétrolier. Dans l’essence et le diesel, le pétrole représente un peu moins de 30 % du prix, alors qu’il pèse plus de 60 % dans le litre de mazout.

A quoi faut-il s’attendre dans les prochains jours ? La dégringolade du baril de ces deux derniers jours (– 30 % entre vendredi matin et lundi soir) va à très court terme se répercuter sur les produits raffinés. Un rapide calcul permet d’estimer la baisse supplémentaire à venir à 15 centimes par litre d’essence ou de diesel et 11 centimes par litre de mazout. A titre de comparaison, en janvier 2016, le baril de Brent de la mer du Nord était descendu jusqu’à 28,94 dollars. Ce lundi, il valait encore 36 dollars. Il y a donc encore un peu de marge avant de retrouver les prix affichés il y a quatre ans dans les stations-service du Royaume, à savoir 1,2720 euro le litre pour l’essence et 0,3622 euro le litre de mazout. Pour le diesel, l’automobiliste payait encore moins (1,054 euro). Mais entre-temps, le gouvernement Michel a augmenté les accises sur le gasoil routier pour les aligner sur celles de l’essence, si bien que le consommateur n’est pas près de retrouver un tel niveau de prix.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous