Maggie De Block sur le coronavirus en Belgique: «Nous devons nous préparer à une éventuelle prochaine phase, comme en Italie»

Maggie De Block sur le coronavirus en Belgique: «Nous devons nous préparer à une éventuelle prochaine phase, comme en Italie»
Belga

Le comité de concertation réunissait, lundi après-midi, le gouvernement fédéral et les entités fédérées afin de faire le point sur la situation relative à l’épidémie de coronavirus en Belgique. D’après la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open VLD), aucune disposition supplémentaire ni mesure de quarantaine plus stricte ne sont nécessaires pour le moment. « Mais nous devons nous préparer à une éventuelle prochaine phase, comme en Italie », a-t-elle déclaré avant l’entame de la réunion de coordination.

La Première ministre Sophie Wilmès consultera lundi après-midi tous les ministre-présidents régionaux ainsi que les ministres compétents des régions et des communautés pour faire le point au sujet du coronavirus qui s’installe en Europe. Avec 39 nouveaux cas de Covid-19 recensés dimanche, le nombre total en Belgique s’élève désormais à 239.

Avant le début du comité de concertation, plusieurs ministres et ministre-présidents ont insisté sur la nécessité de se concerter et de collaborer. D’après le ministre-président wallon Elio Di Rupo (PS), le personnel médical et les médecins traitants doivent être soutenus pour faire correctement leur travail. « Il doit par ailleurs y avoir une réponse à la peur et à l’incertitude qui existent au sein de la population. Les bourgmestres, les directeurs d’école, etc. se posent des questions. Il doit y avoir une réponse coordonnée à cette peur et à cette inquiétude », a déclaré M. Di Rupo.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous