Accueil Société

Le Conseil d’Etat suspend 17 licences d’exportation d’armes vers l’Arabie saoudite

Temps de lecture: 2 min

Siégeant en extrême-urgence, le Conseil d’Etat vient de donner raison aux ONG Ligue des droits humains, CNAPD (Coordination nationale pour la paix et la démocratie) et Vredesactie : avec l’appui d’Amnesty International, elles avaient plaidé pour une suspension de toute exportation d’armes vers l’Arabie saoudite. Elles ont ce lundi obtenu gain de cause puisque dans un arrêt de 32 pages, le Conseil d’Etat suspend 17 licences qui avaient été accordées au mois de décembre dernier à la FN Herstal, à CMI et à Mecar. Pour l’essentiel, ces autorisations d’exporter portaient sur des munitions, des systèmes de guidage de missiles et des tourelles pour véhicules tout-terrain.

Le Conseil d’Etat relève aussi que malgré les assurances récentes d’Elio Di Rupo, il n’est pas exclu que ces armes wallonnes soient utilisées dans le conflit qui fait rage au Yémen : « (…) le risque que les armes soient utilisées à des fins non désirées dans le cadre de la guerre au Yémen reste important en raison de l’implication de la Garde nationale dans le conflit. » L’enquête BelgianArms, menée en mai 2019 notamment par Knack, la VRT et Le Soir, avait en effet conclu que ce corps d’élite saoudien était activement impliqué dans le conflit yéménite.

« C’est un arrêt important à plusieurs égards, notamment parce qu’il montre que la commission d’avis a joué son rôle en refusant l’octroi de licences mais aussi que le gouvernement wallon a ignoré ces avis », commente Manuel Lambert, chercheur à la Ligue des droits humains. « Dans le futur, il va être très difficile d’encore accorder des licences à l’Arabie saoudite. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Hubert Wynands, lundi 9 mars 2020, 19:06

    Le conar(d)ovirus a encore frappé. Il serait temps de supprimer les subsides de toutes ces ONG est autres associations de bobos.

  • Posté par Biot Philippe, lundi 9 mars 2020, 18:30

    Comment fabriquer des armes qui ne peuvent pas servir ailleurs? Même les couteaux, les armes de poing ou les véhicules peuvent être utilisés ailleurs. Faudrait-il organiser un referendum avant d'accorder des permis d'exporter? Faudra-t-il que Herstal se délocalise pour pouvoir exporter ses armes fabriquées à l'étranger? Un monde sans guerres? Mais c'est bien sûr mon cher Watson!

  • Posté par Raurif Michel, lundi 9 mars 2020, 18:26

    Le conseil d'Etat est aussi con que nos dirigeant ! Et, comme l’écrivent si bien deux lecteurs, les firmes d'armes remercient très chaleureusement le conseil pour ce merveilleux avis ! Tiens , en cas de fermeture chez FN., le conseil va payer les chômeurs ?

  • Posté par Debrabander Jean, lundi 9 mars 2020, 16:56

    Les firmes françaises vous remercient.

  • Posté par Pierre Lenoir, lundi 9 mars 2020, 17:45

    les américaines aussi !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko