Accueil

Fonds libyens gelés: l’ONU ne collabore pas avec la justice belge

Une commission rogatoire du juge d’instruction belge chargé des fonds libyens a reçu une réponse négative.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

Dans l’instruction relative aux fonds libyens gelés, l’Organisation des nations unies a communiqué récemment à la justice belge qu’elle ne collaborerait pas, avons-nous appris de sources judiciaires. Le juge d’instruction Michel Claise cherche à savoir si les fonds libérés par l’administration belge (2 milliards d’euros d’intérêts de fonds qui auraient dû rester gelés, entre 2012 et 2017) sont de nature criminelle. Ou s’ils ont financé des activités criminelles, voire terroristes. Une commission rogatoire est partie voici quelques mois à New York, siège des Nations Unies, mais l’Organisation a récemment répondu qu’elle ne donnerait pas davantage d’informations que celles contenues dans ses rapports publics. La mission belge à New York et le ministre des Affaires étrangères n’ont pas confirmé nos informations. Ni expliqué le « no » onusien…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs