Belgique, Italie, France: les mesures prises pour contrer le coronavirus

En Belgique, le nombre total de personnes contaminées est de 239 cas. En France, on compte plus de 1.400 cas et 25 morts. En Italie, quelque 60 millions d’Italiens sont priés de rester chez eux.

Le nombre des cas dépasse dorénavant les 113.000, dans 101 pays et territoires, selon un bilan établi lundi à 17 heures.

Belgique

Les ministres du gouvernement fédéral et des entités fédérées se retrouvent ce mardi pour s’accorder sur toute une série de nouvelles mesures potentielles à adopter si la propagation du coronavirus en Belgique le nécessite.

La ministre fédérale de la Santé Maggie De Block a précisé que « la situation est sous contrôle en Belgique pour le moment ». « Mais nous devons nous préparer à d’autres scénarios comme c’est le cas en Italie actuellement. Nous faisons beaucoup de réunions pour que les différents niveaux de compétences en Belgique puissent travailler de la même façon. »

Maggie De Block a aussi avancé la préparation de spots télévisuels qui seront diffusés sur les antennes de la RTBF et de la VRT pour sensibiliser les personnes à risque aux mesures préventives destinées à limiter le risque d’infection au Covid-19. « Nous devons penser à des mesures pour protéger les plus vulnérables, comme les personnes âgées par exemple », a-t-elle souligné.

La ministre de la Santé a, par ailleurs, exclu pour le moment toute décision pour instaurer des mesures de quarantaine plus strictes.

Isolement

Les personnes contaminées sont placées en isolement ainsi que celles qui ont été en contact avec celles-ci. Des mesures plus drastiques ne sont pas nécessaires. Ce n’est que lorsqu’il y aura une épidémie plus importante dans notre pays, avec plusieurs patients, que les autorités pourraient décider par exemple de fermer les cinémas, les écoles ou d’autres endroits de rassemblement, ou d’annuler des événements. Isoler un quartier ou un village du monde extérieur est peu probable en Belgique. Les villages et les villes sont très proches les uns des autres en Belgique, de sorte qu’une quarantaine est pratiquement impossible.

France

En France, pour freiner au maximum la propagation du virus, « tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits », en plein air comme en milieu clos, une mesure s’ajoutant à la fermeture de tous les établissements scolaires et crèches dans les endroits les plus touchés.

La Corse constitue le septième foyer de « regroupement ». Six foyers avaient déjà été identifiés en Haute-Savoie (La Balme et les Contamines), dans l’Oise, le Morbihan, le Haut-Rhin et avec le groupe de touristes de retour d’un voyage en Égypte.

Conséquences immédiates : le match de Ligue des champions PSG-Dortmund mercredi se déroulera à huis clos au Parc des Princes et la rencontre de rugby France-Irlande prévue samedi au Stade de France a été reportée.

Plus atypique encore, les arrivées et départs d’étape de la course cycliste Paris-Nice se feront sans public.

La Philharmonie de Paris a annulé ses concerts à partir de lundi soir, le Louvre n’autorise plus que les visiteurs munis d’un e-billet ou bénéficiant d’une entrée gratuite. Et Madonna a renoncé à ses deux derniers concerts mardi et mercredi.

La mesure bouleverse aussi la fin de la campagne municipale à six jours du premier tour : à Paris, Rachida Dati (LR) a maintenu son meeting lundi soir – malgré 2.000 inscrits – mais la maire sortante Anne Hidalgo a annulé le sien, jeudi soir.

Italie

Le gouvernement italien a étendu par décret lundi soir à tout le pays les mesures exceptionnelles de confinement de millions d’Italiens vivant dans le nord. Ces restrictions sont valables jusqu’au 3 avril.

Déplacements limités

Les déplacements des 60 millions d’Italiens sont strictement limités. Ne sont possibles que les déplacements répondant à des « impératifs professionnels dûment vérifiés et à des situations d’urgence, pour des raisons de santé ».

Les personnes présentant des symptômes d’affection respiratoire et de la fièvre sont fortement incitées à rester chez elles et limiter au maximum tout contact social, y compris avec leur médecin traitant.

Les personnes dont la contamination au coronavirus a été confirmée sont obligatoirement assignées à résidence.

Pour éviter les déplacements à caractère professionnel, les entreprises, publiques et privées, sont invitées à mettre leur personnel en congés.

Tout rassemblement évité

Le décret signé lundi soir va plus loin que celui adopté dimanche en ajoutant un article interdisant « toute forme de rassemblement de personnes dans des lieux publics ou ouverts au public ».

Tous les événements et compétitions sportives, quelle qu’en soit la nature, sont suspendus. Les installations sportives ne devront être utilisées, à huis clos (sans public), que pour les entraînements des sportifs professionnels et non professionnels, reconnus d’intérêt national par le Comité olympique italien ou les fédérations sportives concernées, en vue de leur participation aux Jeux olympiques ou à des manifestations nationales ou internationales. Tous les sportifs, entraîneurs, dirigeants et accompagnateurs y participant devront être contrôlés.

Les stations de ski dans tout le pays seront fermées jusqu’au 3 avril.

Toutes les manifestations culturelles, sportives, religieuses ou festives sont suspendues. Les cinémas, pubs, théâtres, écoles de danse, salles de jeux, casinos, discothèques et autres lieux similaires devront rester fermés.

Toutes les écoles et universités doivent fermer leurs portes. Tous les concours sont suspendus.

Tous les musées et lieux de culture sont fermés.

Les piscines, salles de sport, thermes, centres culturels et centres de bien-être doivent suspendre leurs activités.

Les bars et restaurants peuvent rester ouverts, de 8h00 à 18h00, à condition de respecter la distance de sécurité d’au moins un mètre entre les clients.

Cette disposition concerne également les autres activités commerciales. Les centres commerciaux et grands magasins doivent rester fermés les jours fériés et les veilles de jour férié.

Les lieux de culte restent ouverts, à condition de permettre le respect de la distance de sécurité d’au moins un mètre, mais les cérémonies religieuses (mariage, baptême, funérailles) sont interdites jusqu’au 3 avril.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous