Coronavirus: la Commission européenne suspend les règles concernant les slots pour soulager les compagnies aériennes

Coronavirus: la Commission européenne suspend les règles concernant les slots pour soulager les compagnies aériennes
Photo News.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé ce mardi que la Commission européenne allait suspendre temporairement les règles qui régissent l’attribution aux compagnies aériennes des créneaux horaires de décollage et d’atterrissage afin d’éviter que des avions ne volent à moitié vide, voire complètement à vide. « Cette mesure temporaire aidera l’industrie mais aussi l’environnement. Cela relâchera la pression sur l’industrie de l’aviation et en particulier sur les plus petites compagnies », a-t-elle expliqué.

La réglementation européenne prévoit que si une compagnie ne réussit pas à assurer durant toute une saison (hiver ou été) au moins 80 % de ses vols dans le créneau horaire qui lui a été imparti par le coordinateur de l’aéroport, elle perd son droit de préemption pour le même créneau l’année suivante et peut donc potentiellement se voir ravir celui-ci par un concurrent. Dans certains aéroports très engorgés comme les aéroports londoniens, cette perte peut être très dommageable. Vu la chute de la demande provoquée par l’épidémie de coronavirus, les compagnies demandaient à pouvoir annuler leurs vols sans pour autant risquer de perdre leurs droits dits « historiques » pour la saison suivante.

Face à la pression des associations représentant les compagnies aériennes, soutenues dans leurs revendications par de nombreux responsables politiques, la Commission a accepté de suspendre ce règlement temporairement comme elle l’avait déjà fait à plusieurs reprises par le passé (11 Septembre, épidémie de Sras, crise financière de 2008).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous