Coronavirus: Thomas Bach, le président du CIO, annule sa visite en Belgique

photo news
photo news

La journée du mardi 17 mars devait être consacrée au lancement du 100e anniversaire des Jeux olympiques d’Anvers avec, outre la présence du roi Philippe, celles de Ban-ki Moon, l’ancien secrétaire général des Nations-Unies, et de Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO).

La crise du coronavirus aura eu raison de ces festivités. Après le renoncement de Ban-ki Moon, il y a quelques jours, c’est Thomas Bach qui, ce mardi, a décidé, pour limiter les risques, de déclarer forfait pour son déplacement en Belgique où il devait, après avoir effectué une visite à Anvers, inaugurer une exposition au Sportimonium, le musée des Sports situé à Hofstade, puis participer à une session académique à Bruxelles. En soirée, il devait être l’hôte d’honneur du « Catwalk to Tokyo », où allaient être présentées officiellement les tenues des athlètes belges pour les Jeux en présence d’un millier de personnes.

Cette soirée a également été annulée en raison de la crise du Covid-19. Réunir autant de monde, qui plus est en présence d’athlètes en pleine préparation pour les Jeux au risque de les contaminer, n’était guère responsable. Cette présentation aura lieu le même jour, mais en plus petit comité.

C’est l’annulation de cette soirée et d’autres mesures de précaution prises par le COIB autour de ces cérémonies, mais aussi l’annulation d’une réunion des comités olympiques européens prévue la veille avec l’UE qui ont incité Thomas Bach à annuler sa visite.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous