Accueil Société

Mesures contre le coronavirus: confusion à la belge

En Wallonie et à Bruxelles, les rassemblements de plus de 1.000 personnes à l’intérieur sont interdits. La Flandre décide au cas par cas. Des mesures intervenues dans une certaine confusion, entretenues par les critiques de la N-VA contre les mesures fédérales.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Devant la presse mardi, début d’après-midi, rue de la Loi, à l’issue du conseil national de sécurité réunissant le pouvoir fédéral et des entités fédérées, Sophie Wilmès, Première en affaires courantes, tient à « saluer » le bon travail effectué collectivement, à se féliciter de la bonne « coordination » qui règne entre tous… À ses côtés, Elio Di Rupo, Jan Jambon, Rudy Vervoort et Olivier Paasch, ajoutez Pieter De Crem, complètent le tableau, une image vivante de la Belgique fédérale. Tout va bien. Sophie Wilmès explique notamment que le conseil national de sécurité – mesure emblématique – déconseille les rassemblements intérieurs de plus de 1.000 personnes. C’est une « recommandation ». Ces mesures « arrivent au bon moment dans la lutte contre la propagation du coronavirus », estimeront un peu plus tard les autorités scientifiques, les mêmes qui ont guidé les décisions prises par le conseil national de sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Vanhaelen Christine, jeudi 12 mars 2020, 9:44

    Jacques Marlier : tout à fait d'accord avec vous. Voyons le verre à moitié plein. Je ne peux pas m'empêcher, au vu des chiffres des décès (seuls véritablement pertinents aux dires d'un spécialiste hier sur France 5), de penser qu'avec 3 morts "seulement " à ce stade, la Belgique s'en tire beaucoup mieux, proportionnellement, que ses grands voisins (taux de mortalité beaucoup plus élevé en France, par exemple). Les mesures prises par nos dirigeants ne sont donc probablement pas aussi mauvaises... Et en visite hier dans un hôpital ( oui, j'ai osé !), j'ai constaté que le gel hydroalcoolique était omniprésent- un flacon par chambre. Quand je vois dans la presse des gros titres selon lesquels les chirurgiens n'en ont plus assez pour se désinfecter les mains, je me pose des questions ?!

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 12 mars 2020, 1:19

    Je suis très heureux de l'excellence et de la pondération pratiquement constantes de la "grande presse" belge, MAIS je me sens en droit de dire qu'en matière de coronavirus, cette presse (malgré sa volonté manifeste et très louable de pédagogie!) me semble se complaire à l'excès à mettre en exergue le moindre petit retard ou la moindre petite "incohérence" de la gestion de l'épidémie. Comment ne se rend-elle pas mieux compte que la gestion d'épidémie est une matière suffisamment complexe pour qu'elle (la presse) s'abstienne de chercher par tous les moyens les responsables (voire les "irresponsables"!) de la moindre petite défaillance passagère. Mon Dieu, la Flandre et la Wallonie ont tardé quelques heures à se mettre d'accord! Bon sang!, à ce compte-là, quand la presse va-t-elle donc "enfin" prôner la mise en procès de tous les cheminots, ministres et dirigeants des chemins de fer belges pour le retard systématique de 6 minutes des trains partant à 08h58 de la gare du Midi vers Outsiplout? A quoi riment par ailleurs ces "micro-trottoirs", où M et Mme Dupont-Durand sont amenés à faire part de leurs doctes pensées sur le bien-fondé ou non de telle ou telle mesure d'hygiène ou d'éloignement, alors que les scientifiques les plus pointus sont, eux-mêmes, (et à très juste titre!) perplexes et humbles sur le même sujet? Evidemment, si c'est pour accentuer l'angoisse et la panique des gens... continuez!. Dans le cas contraire, ne mettriez-vous pas la pédale douce, non pas pour courber l'échine bien entendu, mais tout simplement pour aider votre public. Ceci dit, et au risque de me répéter:-)), merci une nouvelle fois pour l'excellence habituelle de votre travail d'information. Merci, par exemple, au Soir, d'avoir assumé le rôle difficile de lanceur d'alerte sur les blanchiments d'argent ou le rôle parfois bien trouble des agences de sécurité.

  • Posté par Jean-Marie Lequesne, mercredi 11 mars 2020, 15:12

    Ou la législation a bien changé ou je ne comprends pas le raisonnement de notre Première Ministre. En effet, que ce soit pour lutter contre le terrorisme ou contre le coronavirus, en vue de sauvegarder la vie de ses concitoyens, qu'est-ce qui empêche le Ministre de l'Intérieur d'interdire les rassemblements d'un millier de personnes dans un endroit public sur l'ensemble du territoire ? Cela obligerait les autorités compétentes à faire annuler tous les événements concernés.

  • Posté par De Ronde Michel, mercredi 11 mars 2020, 16:57

    A moins d'une modification de la législation intervenue entre-temps, la lutte contre le terrorisme est encore toujours une compétence exclusivement fédérale, à la différence de la santé publique.

  • Posté par anne diedens, mercredi 11 mars 2020, 14:57

    Dans la confusion qui règne alors qu' on pourrait décider que l'urgence sanitaire soit de la compétence fédérale, les citoyens et surtout les plus faibles et les ainés, ne peuvent compter que sur eux même. Il n' y a en effet aucune protection pour ceux qui en ont le plus besoin. Il importe donc pour ceux ci de se mettre à l' écart du danger autant que faire se peut . Si les autres, ceux qui pensent sans doute à juste titre , ne pas risquer grand chose, pouvaient prendre un maximum de précautions et faire jouer leur sens de l'entraide et de la solidarité, nous pourrions sans doute limiter le nombre de cas dramatiques.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs