26 morts dans l’effondrement d’un hôtel lieu de quarantaine en Chine

26 morts dans l’effondrement d’un hôtel lieu de quarantaine en Chine
Reuters

Le bilan de l’effondrement d’un hôtel réquisitionné comme lieu de quarantaine contre le coronavirus en Chine a grimpé mercredi à 26 morts, selon un média d’Etat.

Sur les 71 personnes prises au piège samedi au moment du sinistre, des dizaines ont été sorties vivantes des décombres, mais trois seraient encore coincées, a par ailleurs indiqué l’agence de presse officielle Chine nouvelle.

L’hôtel Xinjia, situé dans la ville côtière de Quanzhou dans la province du Fujian (est), s’est écroulé pour une raison indéterminée.

Un survivant avait été extrait vivant mardi après-midi après 69 heures coincé dans les décombres du bâtiment, selon Chine nouvelle.

L’établissement avait récemment été reconverti en installation de quarantaine pour des personnes ayant été en contact avec des patients contaminés par le nouveau coronavirus.

Tous les occupants de l’hôtel avaient été testés négatifs au Covid-19, d’après le quotidien local Quanzhou Evening News.

Le bâtiment a été « construit illégalement et a violé à plusieurs reprises la réglementation », a déclaré mardi le ministère des Situations d’urgence.

Une rénovation du premier étage de l’hôtel avait débuté avant le Nouvel An lunaire, tombé cette année le 25 janvier.

Les ouvriers, qui poursuivaient les travaux encore samedi, avaient signalé au propriétaire de l’établissement la déformation d’un pilier peu avant l’effondrement du bâtiment, avait indiqué le ministère des Situations d’urgence.

L’enquête devra tenter de comprendre si le drame est dû aux travaux ou bien à un problème structurel d’origine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous