Chiffre d'affaires en léger recul pour Bone Therapeutics en 2019

Parmi les faits d'armes de l'an dernier, Bone Therapeutics relève l'obtention de résultats positifs pour l'étude de Phase IIa avec la plateforme de thérapie cellulaire allogénique, ALLOB, et la finalisation de la procédure de dépôt d'une demande d'essai clinique auprès des autorités règlementaires pour l'initiation d'une étude de Phase III pour l'évaluation de la solution protéique améliorée, JTA-004, chez des patients souffrant d'ostéoarthrite du genou. Elle pointe aussi lancement du processus de dépôt d'une demande den Europe pour un essai Clinique de Phase IIb évaluant ALLOB chez des patients souffrant de fractures du tibia présentant un risque de retard de guérison.

D'un point de vue financier, la société wallonne a obtenu un montant total de 8,5 millions d'euros l'an dernier au travers d'un placement privé et de l'émission d'obligations subordonnées non dilutives. Le chiffre d'affaires et les produits d'exploitation ont atteint 4,92 millions d'euros (pour 5,08 millions en 2018). La perte d'exploitation est, elle, de 9,58 millions d'euros, contre 11,47 millions pour l'ensemble de l'exercice précédent.

La consommation de trésorerie, de 11,48 millions d'euros, est finalement inférieure aux attentes, alors que la guidance initiale évoquait une fourchette comprise entre 12 et 13 millions d'euros. La trésorerie était donc de 8,63 millions en fin d'exercice contre 8,17 millions un an plus tôt.

La consommation nette de trésorerie pour 2020 devrait s'établir entre 15 et 17 millions d'euros, prévoit Bone Therapeutics, "dans le cas où l'activité ne serait pas perturbée par l'épidémie en cours actuellement de Covid-19". La société estime par conséquent disposer d'une trésorerie suffisante pour la réalisation de sa feuille de route jusqu'au troisième trimestre de cette année. Elle prévoit en outre de lever de nouveaux fonds en faisant appel au marché et/ou au travers de stratégies de financement alternatives.

"Bone Therapeutics a posé les fondations nécessaires au développement clinique et commercial de ses deux principaux atouts (ALLOB et JTA-004, NDLR)", commente Miguel Forte, directeur général de l'entreprise basée à Gosselies. Celle-ci "se rapproche chaque année un peu plus de son objectif de créer des solutions innovantes capables de faire une différence significative dans les vies des patients souffrant de conditions orthopédiques lourdes et handicapantes", ajoute-t-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous