Accueil Société Régions Liège

Un scanner contre la fraude cycliste

A Verviers, l’entreprise ICM détecte la tricherie mécanique à l’aide de rayons X

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Trente janvier 2016, championnat du monde de cyclo-cross à Zolder. Alors que l’épreuve féminine des moins de 23 ans se termine, on apprend qu’un vélo a été conservé par l’organisation. Quelques heures plus tard, la nouvelle tombe : le vélo de la Belge Femke Van den Driessche est équipé d’un moteur. L’affaire fait un tollé dans le monde du cyclisme et même ailleurs. Tous les médias en parlent, c’est le premier cas avéré de fraude technologique dans le monde du cyclisme. De chez lui, le Liégeois Gilles Stevens, cycliste à ses heures, suit l’affaire avec attention. Commercial dans la société Teledyne ICM, basée dans le zoning des Plenesses, il fait le rapprochement avec la technologie qu’il utilise à son boulot. Et une idée germe dans sa tête, qu’il compte bien mettre en œuvre. « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs