Michel De Wolf est le nouveau président d’Intégrale

Michel De Wolf est le nouveau président d’Intégrale

Le conseil d’administration de l’assureur liégeois Integrale, une filiale à 71 % du groupe Nethys, a désigné mardi soir Michel De Wolf à sa présidence, selon une information obtenue par Le Soir. Michel De Wolf était déjà administrateur indépendant au sein de l’entreprise, depuis 2016. Ex doyen de la Louvain School of Management, il a également été président de l’Institut belge des réviseurs d’entreprises de 2010 à 2013. « Il y a eu des problèmes de gouvernance au sein d’Integrale, nous sommes en train de les régler, la volonté est de repartir d’une page blanche », explique le nouveau président de la compagnie d’assurance liégeoise. « Nous allons aussi adopter, bien que nous n’y soyons pas obligés, le code de gouvernance 2020 des entreprises ».

Mis en cause dans un courrier au vitriol par la Banque nationale (BNB), pour sa gestion des indemnités de rétention accordées à la direction de l’entreprise, l’ancien président, François-Xavier de Donnea, avait démissionné de son mandat, il y a une dizaine de jours.

Un trio de candidats administrateurs fait antichambre

Plusieurs postes sont vacants au sein d’Intégrale, depuis les démissions d’anciens représentants de Nethys, Pierre Meyers, Pol Heyse et, plus récemment, Jacques Tison. Un trio de candidats est pressenti pour pourvoir à leur remplacement : Jean-Pierre Hansen et Bernard Thiry, tous deux administrateurs de Nethys, ainsi que Julien Compère (administrateur délégué du CHU de Liège). Cependant, Integrale n’a toujours pas reçu l’indispensable feu vert de la Banque nationale dans le cadre de la procédure « fit and proper ». Le « fit » est la capacité d’assurer une bonne gouvernance dans le cadre de son mandat, tandis que le « proper » concerne plutôt l’honorabilité du candidat.

Reste que si ces trois nouveaux administrateurs, pourvu qu’ils soient agréés par la BNB, sont cooptés par le CA de la société, celui-ci devra - quoi qu’il advienne - être remanié : lors de la prochaine assemblée générale, le conseil d’administration devra être composé d’au moins un tiers d'administratrices.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous