Schachmann veut défendre son maillot jaune à Paris-Nice: «Je vais me battre» (vidéo)

@EPA
@EPA

L’Allemand Maximilian Schachmann (Bora-hansgrohe) a conservé son maillot jaune de leader de Paris-Nice (WorldTour) mercredi au terme de la 4e étape, le contre-la-montre de 15,1 km de Saint-Amand-Montrond, où il a pris la 2e place à 5 secondes du vainqueur, le Danois Soren Kragh Andersen (Sunweb).

« Je suis satisfait de cette deuxième place autant que de conserver mon maillot de leader », déclare Schachmann. « J’ai vu que je menais sur le chrono intermédiaire, mais je savais que la première partie m’était plus favorable et que j’aurais du mal à rester régulier. Ce qu’a fait Soren a été très solide, c’est tout à fait normal qu’il termine devant. Pour la suite, on peut s’attendre à une bagarre : je vais me battre, c’est certain. Je suis allé reconnaître les ascensions et je sais vers quoi je m’aventure ».

Au général, Maximilian Schachmann compte désormais 58 secondes d’avance sur Soren Kragh Andersen et 1 : 01 sur l’Autrichien Felix Grosschartner (Bora-hansgrohe). Dylan Teuns (Bahrain-McLaren) est 6e et premier Belge au général, à 1 : 10, juste devant Tiesj Benoot (Sunweb), 7e à 1 : 11.

Kragh Andersen : « Je voulais gagner »

Le Danois Soren Kragh Andersen (Sunweb) s’est donc adjugé le seul contre-la-montre de Paris-Nice (WorldTour).

« C’est un soulagement, c’est finalement arrivé, je voulais gagner sur un contre-la-montre », a déclaré Soren Kragh Andersen. « Je n’arrive pas vraiment à y croire, mais j’avais de bonnes jambes et j’ai donné tout ce que j’ai pu. Il y avait des parties techniques et aussi des montées, c’était un très bon parcours pour moi. Maintenant je vais continuer à travailler pour l’équipe et en particulier pour Tiesj Benoot qui est notre leader pour le classement général. Et nous aurons aussi des ambitions du côté des victoires d’étapes », ajoute le coureur de 25 ans, qui a signé sa 5e victoire en carrière, la première depuis son succès à Paris-Tours en 2018.

De Gendt a signé le contre-la-montre qu’il avait imaginé

Détenteur du meilleur chrono pendant une heure, Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a finalement terminé quatrième du contre-la-montre de Paris-Nice, à Saint-Amand-Montrond.

« C’était mon premier contre-la-montre de l’année », a souligné De Gendt. « J’ai encore cherché un peu la bonne position sur le vélo, mais de manière générale, j’ai réalisé le contre-la-montre que j’avais en tête. Dans la deuxième montée, j’ai perdu un peu de temps au sommet parce que j’ai calé mais après la descente, j’ai retrouvé le rythme. Peut-être que je n’ai pas bien pris quelques virages, qui étaient encore humides pendant la reconnaissance et qui étaient secs cette fois-ci. Je ne peux pas être insatisfait, je suis satisfait à 99 %. À la fin, j’ai pu pédaler à des puissances encore plus élevées que prévu. »

« Pour moi, Paris-Nice n’a commencé qu’aujourd’hui. C’était mon premier but. Jeudi, nous allons jouer la carte de Caleb Ewan. Puis, suivront trois étapes plus à ma taille, qui offrent des chances aux attaquants. Je vais essayer, surtout lors de l’étape de vendredi que j’ai épinglée. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous