La procédure de réorganisation judiciaire d'Orchestra-Prémaman prolongée jusque septembre

Orchestra-Prémaman a initié une procédure de réorganisation judiciaire au début de l'année. L'entreprise comptait une soixantaine de magasins en Belgique il y a un peu plus d'un an mais fait face depuis quelques temps déjà à un marché mondial de l'équipement de la personne en recul, en particulier pour les enfants. Le groupe français a notamment réduit la voilure en France, avec la fermeture d'environ 10% des magasins, mais aussi en Espagne et en Belgique, où quelque 40 enseignes - déficitaires ou pas suffisamment bénéficiaires- ont ou vont progressivement fermer leurs portes.

Dans le cadre de la procédure de réorganisation judiciaire, Orchestra-Prémaman souhaite reprendre 19 magasins rentables et conserver plus de 200 emplois en Belgique. "Nous allons formuler une offre de reprise rapidement afin de pérenniser l'activité du groupe Orchestra-Prémaman en Belgique", ajoute son patron Pierre Mestre. "Cela nous permettra de rebondir avec force et de mieux nous armer pour affronter les défis de concurrence, de rentabilité et de durabilité sur le marché belge de la puériculture et du prêt-à-porter enfant."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous