Coronavirus: les maisons de repos flamandes ferment leurs portes aux visiteurs

Coronavirus: les maisons de repos flamandes ferment leurs portes aux visiteurs
Pierre-Yves Thienpont

Les maisons de repos en Flandre ferment leurs portes aux visiteurs extérieurs, a indiqué mercredi le ministre en charge du Bien-être, Wouter Beke, après concertation avec le secteur. La mesure entrera en vigueur à partir de jeudi et prévaudra jusqu’à la fin des vacances de Pâques.

Wouter Beke s’est concerté mercredi avec l’ensemble des représentants des maisons de repos en Flandre. Pour ne pas perturber le fonctionnement des établissements, les prestataires de soins extérieurs, les stagiaires, les aidants enregistrés et les bénévoles essentiels aux tâches quotidiennes bénéficieront d’une exemption. D’autres dérogations pourront être accordées, par exemple pour les patients palliatifs. Tous seront soumis aux mêmes prescriptions sanitaires.

« Le message est clair : protégez les aînés et personnes vulnérables en restant éloignés, à moins qu’il n’y ait pas d’alternative ». Cette recommandation ne vaut pas seulement pour les maisons de repos, mais pour l’ensemble de la société. « Notre devoir commun est d’éviter de contaminer les plus vulnérables », a insisté le ministre.

La Wallonie a également interdit les visites dans les maisons de repos jusqu’au 31 mars et la Région bruxelloise a décrété la même mesure pour les visites non essentielles. Dès ce mercredi minuit, les visites dans les maisons de repos et de soins de la Communauté germanophone le seront également.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous