Coronavirus: les Bourses européennes dévissent, le BEL20 sous les 3.000 points

Coronavirus: les Bourses européennes dévissent, le BEL20 sous les 3.000 points
Reuters

Les Bourses européennes ont ouvert mercredi avec de lourdes pertes, après l'interdiction d'entrée pour les Européens annoncée par le président américain Donald Trump.

Les mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE), en réponse à la pandémie de Covid-19, n’ont pas rassuré les marchés boursiers, et accentuaient leurs pertes déjà colossales. Vers 14h30, l’indice BEL 20 de la Bourse de Bruxelles dégringolait de plus de 10% en séance.

La BCE a annoncé jeudi un «vaste paquet» de décisions destinées à éviter une crise de financement en zone euro (rachat de dettes publique et privée supplémentaires; nouveau programme «temporaire» de prêts géants aux banques; mesures pour favoriser le crédit aux PME) mais, à la différence des autres grandes banques centrales, la BCE n’a pas touché à ses taux directeurs. Le principal est déjà à zéro depuis mars 2016, et le taux frappant les dépôts laissés par les banques dans ses caisses a été laissé à -0,50%.

La panique était telle que les échanges ont été suspendus pendant quinze minutes après l’ouverture à Wall Street. Le Dow Jones n’en a pas moins plongé à la reprise de l’activité, lâchant plus de 7% vers 13h55 GMT. Même scénario à São Paulo: la Bourse s’est enfoncée à l’ouverture de plus de 11%, avant que les échanges ne soient suspendus pour la troisième fois de la semaine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous