Coronavirus: les régions appellent le gouvernement fédéral à prendre des mesures plus fortes

Coronavirus: les régions appellent le gouvernement fédéral à prendre des mesures plus fortes

Le ministre-président flamand Jan Jambon a demandé ce jeudi à la Premiere ministre Sophie Wilmès d’annoncer la « phase fédérale ». Il le fait après avoir consulté les cinq gouverneurs provinciaux flamands.

« Le Premier ministre interprète donc la question des provinces. La phase fédérale devrait éviter qu’une province annonce une phase provinciale et que l’autre ne le fasse pas. S’il n’y a pas de phase fédérale, il y aura des provinces flamandes qui proclameront la phase provinciale », déclare le cabinet Jambon. Lors de la proclamation d’une phase fédérale, il est décidé de coordonner une crise au niveau fédéral.

Les bourgmestres du Hainaut veulent de nouvelles mesures

Les bourgmestres et le gouverneur du Hainaut se sont réunis, ce jeudi également, au Palais provincial de Mons, au sujet du coronavirus et des recommandations formulées, mercredi, par le gouvernement fédéral. L’assemblée s’est largement prononcée en faveur de mesures plus strictes. Celles-ci seront précisées ce jeudi en fin de journée.

C’est l’unanimité en Hainaut, où les bourgmestres des 69 communes se sont exprimés en faveur de mesures plus strictes face à la propagation du coronavirus. « Il est souhaité que les mesures soient supérieures et plus fortes », a indiqué le gouverneur du Hainaut, Tommy Leclercq. « Nous devons travailler sur la distanciation sociale en tenant compte des critères de dangerosité du virus, notamment la limite de 1.000 personnes qui est estimée inadéquate par les bourgmestres hennuyers. On évoque aussi la proximité entre les gens, la durée du contact, le caractère fermé, semi-ouvert ou ouvert d’un rassemblement, la mixité des âges en tenant compte du fait que le coronavirus peut muter et toucher des personnes plus jeunes. »

Des mesures précises pour le Hainaut devraient être annoncées en fin de journée. « Nous nous penchons sur des mesures plus fermes sur l’ensemble du territoire du Hainaut comme, notamment, lever un certain nombre de manifestations pendant une période d’au moins un mois. Nous sommes en période carnavalesque, il y a des événements sportifs et touristiques en Hainaut. Il faut lever le pied sans le rassemblement de personnes », a poursuivi Tommy Leclercq. « Je prendrai contact dans ce sens avec les autorités fédérales, régionales et communautaires. »

Le contenu du nouvel arrêté de police en Hainaut devrait être connu jeudi vers 17h00.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous