Etats-Unis, Slovaquie, République Tchèque: les pays interdits aux Belges à cause du coronavirus

Etats-Unis, Slovaquie, République Tchèque: les pays interdits aux Belges à cause du coronavirus
Reuters.

Après l’annonce surprise ce jeudi matin par Donald Trump d’interdire durant 30 jours l’entrée aux Etats-Unis des voyageurs en provenance d’Europe, d’autres pays ont également fermé leurs frontières. La mesure est censée endiguer la pandémie de coronavirus dont l’UE va « évaluer » en urgence les retombées économiques.

Aux Etats-Unis, la mesure, qui entrera en vigueur vendredi à minuit heure de Washington (04H00 GMT samedi), ne concernera pas le Royaume-Uni et ne s’appliquera pas aux citoyens américains et aux résidents permanents aux Etats-Unis. « J’ai décidé de prendre des actions fortes mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains », a expliqué M. Trump lors d’une allocution solennelle – par moments confuse – depuis la Maison Blanche.

L’UE « désapprouve » la décision du président américain, prise « de façon unilatérale et sans consultation », ont réagi les présidents de la Commission et du Conseil, Ursula von der Leyen et Charles Michel. « Le coronavirus est une crise mondiale (…) qui requiert de la coopération plutôt qu’une action unilatérale », ont-ils souligné.

Des pays européens

La Slovaquie a interdit l’entrée à tous les étrangers à partir de ce vendredi matin, sauf aux Polonais en raison de la pandémie de coronavirus, a fait savoir jeudi le Premier ministre Peter Pellegrini, alors que nombre total de contaminations au Covid-19 dans le pays est passé à 16. La Slovaquie a également décidé de fermer tous les cafés et de placer en quarantaine les résidents revenant de l’étranger.

La République tchèque a également fermé ses frontières aux voyageurs des « zones à risque », soit quinze pays dont la Belgique, l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Interdiction donc pour les Belges de se rendre à Prague. Le pays européen a décrété ce jeudi un état d’urgence de 30 jours face à l’épidémie de coronavirus. « Nous avons aussi interdit aux citoyens tchèques d’entrer dans ces zones à risque », a déclaré aux journalistes le Premier ministre Andrej Babis. Tous les ressortissants tchèques actuellement à l’étranger pourront rentrer chez eux, et seront soumis à une quarantaine préventive s’ils reviennent d’une zone à risque, selon la radio publique Radio Prague.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous