Municipales en France: vers une victoire du Rassemblement nationalà Perpignan?

Municipales en France: vers une victoire du Rassemblement nationalà Perpignan?
AFP

A Perpignan, Louis Aliot, largement en tête des intentions de vote, pourrait offrir au Rassemblement national cette ville de 120.000 habitants. Elu député des Pyrénées-Orientales en 2017, Louis Aliot, un avocat de 50 ans, assure que les dernières législatives ont démontré que le plafond de verre qui freinait l’ascension de son parti, a désormais disparu.

D’après les enquêtes d’opinion, Aliot se situe entre 26 % et 35 % au 1er tour, loin devant le candidat LR Jean-Marc Pujol (18-19 %), une valeur faible pour un maire sortant, l’écologiste Agnès Langevine (14,5-15 %), soutenue par le PS, et le député LREM Romain Grau (13-15 %). Ces quatre listes pourraient se maintenir au second tour et chacun des trois challengers se présente comme la meilleure option pour prendre la tête d’un front républicain, pour empêcher l’élection de l’ancien compagnon de Marine Le Pen.

Les listes citoyennes de Caroline Forgues, soutenue par la France insoumise, le NPA et le PCF (de 12 à 8 %), et celle de Clotilde Ripouill (centre-droit, 7-8 %) sont également en lice. En 2014, Pujol (30 % au 1er tour) avait battu Louis Aliot au second tour, grâce au désistement du candidat PS, au profit de M. Pujol.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous