Elections municipales 2020 en France: Edouard Philippe au Havre face à une gauche divisée

Elections municipales 2020 en France: Edouard Philippe au Havre face à une gauche divisée
AFP

Au Havre, Edouard Philippe espère arriver en tête du premier tour face à une gauche divisée, même si un vote sanction pourrait handicaper le Premier ministre dans cette ville portuaire très mobilisée contre la réforme des retraites.

Un sondage Ifop publié le 4 mars créditait la liste de l’ex LR, qui avait été élu dès le premier tour en 2014, de 42 % des voix, contre 25 % pour celle menée par le député PCF Jean-Paul Lecoq, et 16 % pour la liste menée par le conseiller municipal d’opposition EELV Alexis Deck à laquelle participe le PS. Le RN y apparaît à 10 %. Mais le sondage a été réalisé avant l’annonce du recours au 49,3 sur le projet de réforme des retraites.

Dans la plus grande ville de Normandie, qui fut un fief communiste durant trois décennies, la question est de savoir quel sera le poids du vote sanction. La permanence d’Edouard Philippe, qui est conseiller municipal du Havre après en avoir été maire de 2010 à 2017, a été taguée à deux reprises, et son meeting du 5 mars a donné lieu à des heurts entre manifestants et forces de l’ordre.

Le député PCF espère lui convaincre les abstentionnistes qui avaient été nombreux en 2014. Quant à une fusion avec la liste EELV au deuxième tour, cette hypothèse sera discutée au soir du 15 mars.

Sur le même sujet
PolitiqueFrance
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous