Accueil Économie Entreprises

Coronavirus: l’horeca en plein désarroi

Annulation de services traiteurs, désertion des hôtels, raréfaction des clients dans les restos… Le secteur digère très mal l’épidémie et ses conséquences économiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

C’est une catastrophe, une situation inédite, incomparablement plus préoccupante que le lockdown suite aux attentats de 2016. » Pour décrire ce que traverse en ce moment son secteur, il ne mâche pas ses mots, Philippe Trine, le président de la Fédération Horeca Bruxelles. Et pour cause : dans la capitale, et à travers tout le pays, l’épidémie de coronavirus est lourde de conséquences pour les restaurants, les hôtels et les services traiteurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs