Coronavirus: chômage économique chez Brussels Airlines

Coronavirus: chômage économique chez Brussels Airlines

Brussels Airlines a décidé d’activer à partir de lundi la mesure de chômage économique temporaire dont il avait fait la demande à la suite de la crise du coronavirus et de ses répercussions sur le secteur aéronautique. Cela s’appliquera à l’ensemble du personnel, soit environ 4.000 personnes, et vise à une réduction du temps de travail allant de 20 à 25 %, a-t-on appris jeudi auprès des syndicats à l’issue d’un conseil d’entreprise extraordinaire.

Dans la foulée, Brussels Airlines a annoncé des annulations supplémentaires de vols pour le mois de mars et une offre réduite pour le mois d’avril prochain.

La compagnie aérienne va en effet adapter son offre de vols à la suite des restrictions de voyage de différents gouvernements nationaux en Europe et aux Etats-Unis. Le calendrier de vols sera ainsi réduit de 35 % au total pour le mois de mars, et de 45 % en avril.

L’offre de vols au départ et à destination des États-Unis sera adaptée à partir de samedi. Ceux vers New York seront ainsi suspendus temporairement dès le 14 mars. Jusqu’à nouvel ordre, la compagnie aérienne belge continue par contre d’opérer ses quatre fréquences hebdomadaires à destination de Washington, assure-t-elle.

Les vols vers Israël subissent le même sort jusqu’au 28 mars.

Enfin, les ajustements des horaires de vol pour la période postérieure au 30 avril seront décidés ultérieurement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous