Accueil Monde

Tunisie: peine de mort contre trois extrémistes pour le meurtre d’un gendarme

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Trois jihadistes ont été condamnés à la peine capitale et des dizaines d’autres personnes à des peines de prison ferme pour le meurtre d’un gendarme en 2012 dans le centre de la Tunisie, a indiqué mercredi à l’AFP le porte-parole du parquet. Au total, 75 condamnations ont été prononcées par le tribunal de première instance de Tunis dont près de la moitié (37) par contumace, a précisé Kamel Barbouch.

Parmi ces 37 accusés, trois ont été condamnés à mort pour «homicide volontaire et participation à un homicide volontaire», à la suite de l’assassinat en décembre 2012 du gendarme Anis Jlassi, dans la région de Kasserine, près de la frontière algérienne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs