Accueil Société

Coronavirus: le jour où la Belgique a pris la mesure de la gravité de la crise

Entre la décision de Donald Trump de suspendre les vols jusqu’à l’annonce tardive de la fermeture des écoles, la Belgique a senti monter l’angoisse et a appelé une réaction politique. Elle a fini par arriver, nationale. Mais on a frisé l’incident communautaire.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 5 min

Ce jeudi matin, le pays se réveille un peu médusé. L’Organisation mondiale de la santé a lâché la veille le fameux mot « pandémie », sans que personne ne comprenne vraiment ce que ce glissement lexical implique. Le coronavirus est dans toutes les têtes, oui, dans les conversations de petit-déjeuner, mais les mesures « soft » en vigueur dans le pays depuis le début de la semaine laissent penser que la vague va peut-être quand même nous épargner. Mais la journée débute par une mesure symbolique de Donald Trump, que crachent les radios. L’interdiction de vols en provenance de l’Europe vers les Etats-Unis. Nous voici pestiférés. Au-delà des arrière-pensées face à un Trump qui trouve un nouveau bouc émissaire, en exonérant étrangement le Royaume-Uni de l’après-Brexit, le sentiment montre que la crise s’aggrave et que les « mesurettes » à la belge ne tiendront pas 10 minutes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par WILLEM JEAN PIERRE, vendredi 13 mars 2020, 21:52

    De bonnes décisions, curieusement le même discours et les mêmes décisions Présidentielle et Ministérielle. C'était l'occasion pour l'Europe, par une politique et des actions communes, de redorer son blason. C'est raté (une fois de plus)

  • Posté par Roger Lorant, vendredi 13 mars 2020, 13:07

    Agréablement surpris par les propos sages tenus par le bourgmestre de Bruxelles lors du débat sur la RTBF hier. Discours digne d'un chef d'état... A mille lieues au-dessus des propos politiciens du "revenant" Prévot (sans doute pressé d'afficher ses prétentions à participer à un futur gouvernement). Bravo, monsieur Close!

  • Posté par Echement Marie-anne, vendredi 13 mars 2020, 15:30

    Exactement le même ressenti ! Close m’a vraiment étonné.Par contre Prévôt re pondait à côté des questions et m’a vraiment déçu. Il manque de carure.

  • Posté par CREPIN Hugues, vendredi 13 mars 2020, 10:44

    Pour une première ministre par intérim, elle a plutôt fait preuve d'être une Femme d'État, on a bien senti qu'elle a dû imposer des positions de manières très marquées et avec le support d'une Maggie remontée à bloc.

  • Posté par WILLEM JEAN PIERRE, vendredi 13 mars 2020, 21:55

    Ce n'est pas l'heure des jeux de mots mais c'est vrai ! Il a fallu une FEMME première ministre pour sortir du pétrin.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs