Municipales en France: un boulevard électoral pour Estrosi à Nice

Municipales en France: un boulevard électoral pour Estrosi à Nice

A Nice, le maire LR sortant Christian Estrosi part favori pour un troisième mandat après la trève décrétée par son ancien bras droit Eric Ciotti et une fin de campagne marquée par les critiques de ses adversaires sur son écologie «de façade».

Si la victoire à laquelle le maire est revenu travailler dès 2017, abandonnant la présidence de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, paraît à portée de main, une victoire dès le 1er tour est incertaine.

Le parti présidentiel n’oppose aucun candidat à M. Estrosi, souvent présenté comme «Macron-compatible». Le principal danger pour lui, celui d’une division à droite, a été écarté en novembre quand le député LR Eric Ciotti a prudemment renoncé à se présenter.

Face au sortant, sept listes sont quand même sur les rangs, ouvrant une possibilité de triangulaire au second tour avec le RN de Philippe Vardon et la liste d’union écologiste de Jean-Marc Governatori, ex-entrepreneur à succès du meubles en kit.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous