Coronavirus - Comeos appelle le gouvernement à autoriser l'ouverture des drogueries le samedi

La grande distribution et les supermarchés sont face à un défi important, relève le CEO de la fédération Dominique Michel. "Ce que nous demandons au gouvernement, c'est d'autoriser plus de flexibilité dans les horaires de livraison dans nos magasins afin de répondre plus rapidement à la demande. Nous devons pouvoir livrer le soir ou la nuit."

La fédération souhaite aussi que le gouvernement autorise les magasins qui vendent des produits (para)médicaux, comme les drogueries, de pouvoir ouvrir leurs portes le samedi.

Comeos accueille positivement certaines mesures comme la possibilité pour les restaurants qui assurent les livraisons à domicile de pouvoir continuer à travailler ou encore la possibilité de retarder les paiements (TVA, ONSS, etc.).

"Nous proposons néanmoins deux mesures complémentaires. D'abord, permettre aux entreprises qui le souhaitent de pouvoir contracter des prêts sans intérêt. Ensuite, de permettre aux magasins (non-alimentaires) qui doivent fermer le samedi de pouvoir adapter leurs horaires en semaine. Enfin, il faudrait permettre aux entreprises qui doivent fermer le samedi de pouvoir bénéficier du chômage temporaire. C'est fondamental", conclut Dominique Michel.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous