Le relais de la flamme olympique Tokyo 2020 arrêté en Grèce pour cause de trop grande affluence

EPA
EPA

Le relais de la flamme olympique pour Tokyo 2020 a été arrêté vendredi en Grèce, en raison d’une trop grande affluence sur le parcours et du risque encouru par les spectateurs en raison de la propagation du coronavirus, a annoncé le Comité olympique grec.

« En raison d’une affluence trop importante de spectateurs lors du passage de la flamme à Sparte, et malgré les recommandations répétées envers le public de ne pas se rassembler, le Comité olympique grec a pris la difficile décision d’interrompre le programme du parcours de la flamme sur le sol grec », peut-on lire dans le communiqué.

Le passage de la flamme olympique aux organisateurs japonais prévu le 19 mars à Athènes est maintenu au programme. La cérémonie d’allumage de la flamme à Olympie jeudi s’était déroulée en comité restreint devant quelques invités, accrédités par le CIO, le Comité international olympique et le Comité olympique grec.

Le parcours de la flamme comptait 3.500 km sur le sol grec. Il est prévu que la flamme olympique arrive au Japon le lendemain, le 20 mars et traverse 47 préfectures à partir de Fukushima à 250 km au nord-est de Tokyo pour 121 relais. La cérémonie d’ouverture des JO 2020 à Tokyo est pour l’heure toujours prévue le 24 juillet dans le nouveau stade olympique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous