Coronavirus - L'Allemagne n'exclut pas de nationaliser des entreprises

Le ministre ne s'attend toutefois pas à un grand nombre d'entreprises nationalisées. "Nous surveillerons de près les conséquences d'une faillite et ferons ce qui est nécessaire."

Il veut également soutenir les entreprises pharmaceutiques, touchées dans leur approvisionnement depuis l'Asie par la crise du coronavirus. Altmaier veut réduire "la dépendance unilatérale" et "retrouver la souveraineté nationale dans ce domaine sensible", imaginant un projet commun à l'Europe pour la production de médicaments.

Le gouvernement allemand a en outre annoncé vendredi des prêts "sans limite" d'une valeur d'au moins 550 milliards d'euros pour aider les entreprises. "Il n'y a pas de limite vers le haut, c'est le message le plus important", a déclaré le ministre des Finances Olaf Scholz, en détaillant ce plan d'aide, plus important encore que celui mis en place lors de la crise financière de 2008.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous