Accueil Belgique Politique

Faut-il rendre les temps partiels plus flexibles?

Le ministre de l’Emploi, Kris Peeters souhaite que les travailleurs à temps partiel puissent être prévenus de leurs horaires seulement 24 heures à l’avance et non plus cinq jours, comme actuellement.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

Le ministre de l’Emploi, Kris Peeters (CD&V) est parti en croisade pour la modernisation du droit du travail. Objectif : adapter les pratiques à une société moderne qui exige plus de souplesse. Il lance une nouvelle proposition : revoir l’organisation des temps partiels.

Quelle est la situation actuelle ? Aujourd’hui, la loi exige que le travailleur à temps partiel soit informé de son horaire au moins cinq jours à l’avance. Objectif : lui permettre de prendre ses dispositions, notamment d’un point de vue familial. En outre, lorsque le travailleur à temps partiel dépasse le temps de travail légalement fixé dans son contrat, il a droit à une rémunération supplémentaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par CENTRALE NATIONALE DES EMPLOYES, jeudi 3 mars 2016, 7:47

    Un temps partiel est déjà flexible par nature. Mais qu'est ce qu'ils veulent de plus??????

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs