Magasins, friteries, mariages…: les mesures se précisent pour éviter la propagation du coronavirus

Magasins, friteries, mariages…: les mesures se précisent pour éviter la propagation du coronavirus
Pierre-Yves Thienpont

La Belgique a pris de nombreuses mesures très strictes pour limiter la propagation du coronavirus. Elle est passée en phase fédérale. Pas moins de 160 nouvelles contaminations au coronavirus ont été enregistrées, jeudi, portant le nombre de cas total en Belgique à 559.

Écoles et crèches

Les élèves des écoles primaires et secondaires de l’enseignement francophone seront « présumés absents » dès lundi et les parents qui souhaitent un encadrement devront « le signaler expressément » à l’école, selon les modalités choisies par celle-ci.

Les cours seront en effet suspendus dans les écoles à partir de ce lundi 16 mars jusqu’au 3 avril. Les établissements scolaires sont cependant invités à maintenir un service d’accueil des enfants.

Les crèches, elles, peuvent rester ouvertes. Caroline Désir rencontre ensuite dans l’après-midi les syndicats, avant l’envoi aux écoles d’une circulaire dans l’après-midi.

Les écoles sont en effet invitées à solliciter la présence de l’ensemble du personnel pour des raisons organisationnelles…

Les magasins

Le Conseil national de sécurité a décidé que tous les commerces devront fermer le week-end mais pourront ouvrir normalement en semaine, à l’exception de ceux qui fournissent des services vitaux. Les pharmacies et les magasins d’alimentation pourront ainsi ouvrir leurs portes le week-end.

Les friteries

Les friteries font partie des commerces qui pourront rester ouverts, du moins pour leur seule partie où la nourriture est immédiatement emportée. Les espaces où l’on peut rester pour manger devront fermer, a précisé vendredi la ministre de la Santé Maggie De Block.

Librairie

Un kiosque à journaux n’entre pas dans cette catégorie et devra rester fermé le week-end, souligne le porte-parole du Centre de crise. Mais qu’en est-il des personnes qui souhaiteraient avoir accès à l’information le week-end et acheter un journal ? « Il existe beaucoup d’autres sources d’information, comme la radio, la télévision et internet. Toute l’information essentielle reste donc accessible à un large public », répond le Centre de crise. Le Soir sera accessible via sa liseuse.

Salon de coiffure

Les salons de coiffure pourront aussi continuer à travailler, mais uniquement sur rendez-vous.

Les marchés

Les marchés peuvent se tenir normalement, en prévoyant cependant davantage de distance entre les camions et stands. Le week-end, seules les échoppes alimentaires sont autorisées.

Les activités

Toutes les activités récréatives, sportives, culturelles ou folkloriques, qu’elles soient publiques ou privées et « peu importe leur taille », sont annulées.

Enterrements et mariages

Les enterrements sont maintenus mais « en petit comité » et en rappelant « toutes les règles d’hygiène » nécessaires.

Les fêtes de mariages doivent être reportées, du moins celles prévues d’ici le 3 avril.

Les mariages et baptêmes « ne peuvent se dérouler qu’en cercle intime et doivent se limiter à la cérémonie. La fête qui se déroule habituellement après doit être annulée », précise le SPF Santé publique.

Mouvements de jeunesse

Les mouvements de jeunesse annulent toutes leurs activités. « Réunions de sections, activités d’unités, événements et formations organisées par la fédération » sont annulés jusqu’au 3 avril inclus, listent les Scouts, qui rassemblent 50.000 jeunes en Belgique francophone et germanophone. Leur événement « Scoutopia », qui regroupe tous les animateurs de la fédération et devait se tenir le 21 mars au domaine de Chevetogne, est également annulé.

La Fédération nationale des Patros, qui revendique 22.000 membres, annonce aussi sur son site la suspension de toutes les activités. Pour toute question, la fédération est joignable au 071 28 69 50 ou par mail à secretariat@patro.be.

Par ailleurs, l’opération de collecte de vivres non-périssables Arc-en-Ciel, qui devait avoir lieu les 16 et 17 mars et à laquelle participent généralement les mouvements de jeunesse, est également annulée.

Les transports

Les trains

La SNCB a confirmé vendredi qu’elle maintenait son offre de trains et qu’elle allait renforcer certaines mesures d’hygiène. La société des chemins de fer belges dit suivre de très près les recommandations du Conseil national de sécurité pour limiter la propagation du Covid-19.

La SNCB demande aussi aux voyageurs d’éviter autant que possible les paiements en liquide. « Nous demandons aussi à nos collaborateurs de garder une certaine distance avec les voyageurs, et vice versa. Les accompagnateurs feront des contrôles visuels pour éviter le contact physique », précise Vincent Bayer.

Stib

Il est désormais demandé aux voyageurs de la Stib et de Lijn de monter à l’arrière des véhicules et de payer les titres de transport via texto ou en ligne. L’offre de la Stib ne sera pas modifiée, malgré la suspension des cours pour les étudiants.

Les navetteurs De Lijn sont eux priés de monter à l’arrière des véhicules des transports publics et d’éviter les paiements en liquide.

Tec

Il n’y aura plus de vente de tickets dans les bus. Concernant les transports en commun en Wallonie, le gouvernement recommande « de privilégier la marche et le vélo pour les courtes distances et, dans la mesure du possible, de différer les déplacements pour éviter les heures de pointe ».

Dans les bus, la montée à l’arrière est permise et la vente de titres de transport dans le véhicule ne sera plus assurée. Ces mesures sont prises pour éviter les contacts physiques entre conducteurs et voyageurs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous