Coronavirus - Le secteur des jeux de hasards coopéra pleinement mais rappelle qu'il pèse 10.000 emplois

Concrètement, les établissements physiques de jeux de hasard en Belgique, à savoir les casinos, les salles de jeux, les cafés avec des machines de jeux de hasard et les agences de paris seront fermés dès ce vendredi à minuit jusqu'au 3 avril. Les machines de paris sportifs accessibles dans les librairies seront également désactivées, même si les librairies resteront ouvertes en semaine.

"Les membres de BAGO, l'union professionnelle des opérateurs privés de jeux de hasard, coopéreront pleinement avec les autorités et se tiennent à leur disposition dans la lutte contre le coronavirus", assure la fédération, précisant que certains de ses membres "avaient déjà décidé anticipativement de fermer leurs établissements à partir de ce week-end pour contenir la propagation du Covid-19."

Le secteur souligne néanmoins que la fermeture des établissements physiques de jeux de hasard aura "un impact économique important" sur un secteur "qui génère près de 10.000 emplois directs et indirects."

"Pleinement conscients de leur rôle dans la lutte contre le COVID-19, les opérateurs prendront les dispositions qui s'imposent, en informant en priorité et en toute transparence leurs clients et leur personnel", conclut BAGO.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous