Le président du Parlement européen sur le Coronavirus: la pire crise «depuis la Seconde Guerre mondiale»

Le président du Parlement européen sur le Coronavirus: la pire crise «depuis la Seconde Guerre mondiale»
Photo News

L’Europe n’a pas connu de crise aussi dramatique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale », a estimé vendredi le président du Parlement européen David Sassoli, constatant que le mot d’ordre à travers le continent est désormais « solidarité », face à la propagation du coronavirus.

« Pour sauver nos pays, nous devons faire fonctionner l’Europe. Et nous devrons faire encore plus », ajoute l’Italien dans une brève déclaration, lui qui est lui-même en quarantaine volontaire à son domicile bruxellois après un voyage en Italie.

Ce que la Commission européenne a mis sur la table cette semaine pour faire plein usage des instruments européens existants et organiser une coordination au-delà des Etats va « dans la bonne direction », salue-t-il.

« Tous les pays européens seront soutenus dans le domaine sanitaire (fourniture de matériel, soutien aux structures hospitalières et financement de la recherche). L’autre engagement, c’est sauver le travail, les entreprises et l’économie. (…) Les pays seront autorisés à dépenser tout ce qu’il est nécessaire pour garantir l’appui aux travailleurs, employés ou indépendants, aux entreprises et aux banques ».

Le Parlement fera son travail pour approuver « dès que possible » les propositions qui le nécessitent, assure-t-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous