Accueil Monde

Chez les Républicains, Trump se la joue «rassembleur»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La colère a parlé. A l’issue d’un « Super Tuesday » passionnant mais sans surprise dans la primaire républicaine, le favori Donald Trump a réussi à convertir son incroyable popularité en un précieux réservoir d’électeurs, raflant sept Etats sur les onze en jeu, ne laissant que des miettes ou presque à ses deux rivaux, les sénateurs Ted Cruz (Texas) et Marco Rubio (Floride) et en décourageant d’autres comme Ben Carson, qui a décidé hier de se retirer de la course à la Maison blanche.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs