Accueil Sports

Anvers 1920: «Il faut se mettre dans la peau des gens de l’époque»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Initialement, Thomas Bach aurait dû venir en Belgique ces lundi et mardi, pour une réunion avec les Comités olympiques européens et, surtout, le lancement de l’année du centenaire des Jeux d’Anvers. La crise du coronavirus en a décidé autrement et son voyage a dû être annulé.

Qu’est-ce que les JO d’Anvers ont apporté au mouvement olympique ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs