Accueil Société

Coronavirus: les plans d’urgence déclenchés dans les hôpitaux, le détail des mesures

Toutes les opérations programmées non urgentes sont annulées à partir de ce samedi matin. On libère ainsi des lits pour accueillir les patients du Covid-19 en détresse respiratoire. Les visites aux autres hospitalisés seront, sauf exception, interdites.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Face à l’augmentation des cas de détresse respiratoire, vendredi soir, les autorités fédérales ont demandé aux établissements hospitaliers de déclencher leur plan d’urgence. Cette mesure est édictée à titre « préventif » : elle consiste essentiellement à postposer toutes les interventions programmées non urgentes (pose de prothèse, ophtalmologie…) de manière à libérer, et des lits de soins intensifs postopératoires, et des lits hospitaliers classiques. Elle consiste aussi à libérer des couloirs de l’hôpital de toutes les personnes qui pourraient y amener ou y contracter le virus. Voici les détails des injonctions aux hôpitaux dont Le Soir a pu prendre connaissance.

1. Annulation de tout ce qui n’est pas urgent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par cordier laurent, samedi 14 mars 2020, 8:21

    Je comprends volontiers ce déclenchement préventif du plan d'urgence dans les hôpitaux. Je suis même entièrement d'accord avec la mesure. Je suis responsable d'un service de soins infirmiers à domicile couvrant la moitié de la province du Hainaut. Nous essayons depuis une semaine de trouver du matériel de protection visant à éviter de propager le covid-19 à la population de nos patients et de nos travailleurs. Il n'y en a plus. Le peu qui reste en stock chez les fournisseurs a été réquisitionné pour les hôpitaux (c'est en tout cas le message que nous avons reçu de la part des fournisseurs). Question : si nous ne parvenons pas à freiner l'extension de la maladie par manque de matériel au niveau du domicile du patient, comment pourrons-nous éviter que les hôpitaux ne soient surchargés ? Je souhaite bon courage à tous ceux qui travaillent à freiner voire à éradiquer la propagation de ce virus. Ensemble, nous y arriverons !

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs