Rallye du Mexique: Neuville contraint à l’abandon, Ogier solide leader

Rallye du Mexique: Neuville contraint à l’abandon, Ogier solide leader
Hyundai Motorsport GmbH

Scénario catastrophe pour Thierry Neuville, Nicolas Gisoul et Hyundai : nos compatriotes ont été contraints de s’arrêter aux environs du 5e km de la spéciale 9 du rallye du Mexique disputé cette nuit à l’heure belge. C’est un problème électrique sur la i20 qui a obligé l’équipage belge à se ranger sur le bas-côté.

Une situation très frustrante puisque, jusque là, Neuville et Gilsoul se battaient pour le podium à une poignée de secondes d’Ogier, le leader.

Ramenée sur un plateau au parc d’assistance de Leon, la Hyundai a été réparée pour permettre aux nôtres de reprendre le départ aujourd’hui en super-rallye. Mais ils seront les premiers sur la route et, par conséquent, de nouveau handicapés par le balayage. Désormais, Thierry va se concentrer sur la power stage dimanche (18h00, heure belge) pour tenter de marquer les 5 points de la victoire et limiter, comme il le pourra, les dégâts au championnat.

Pour l’instant, il tourne en faveur de Sébastien Ogier et de Toyota. Hier, le Français a réalisé un parcours sans faute qui le place en tête avec une avance de 13 secondes sur Suninen (peu dangereux dans le cadre du titre) et de 33 secondes sur Evans, son équipier. Ce dernier est toutefois menacé par Tanak, le seul rescapé de l’écurie Hyundai puisque Sordo a dû renoncer, lui aussi mais également de Rovanpera. Dans la matinée, l’Espagnol avait déjà perdu 5 minutes pour fixer un tuyau de radiateur épris de liberté. Apparemment, le moteur avait souffert dans l’incident. Sordo ne repartira pas aujourd’hui.

Le rallye du Mexique reprend aujourd’hui à partir de 16h00, heure belge.

Le classement de la 1ère étape : 1. Ogier-Ingrassia (Toyota Yairs) 1h23 : 09,2 ; 2. Suninen-Lehtinen (Ford Fiesta) à 13,2 sec ; 3. Evans-Martin (Toyota Yaris) à 33,2 ; 4. Tanak-Jarveoja (Hyundai i20) 33,4 ; 5. Rovanpera-Halttunen (Toyota Yaris) à 35,7

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Hamilton, Leclerc et Verstappen sont impatient d’en découdre.

    Par Dominique Dricot

    Moteurs

    Sports moteurs: à la reprise, les pilotes seront-ils plus lents?

  • Esteban Ocon et Daniel Ricciardo évolueront dans un contexte particulièrement difficile à partir de cet été.

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    Et si Renault quittait la Formule 1?

  • Christian Abt avait gagné «
en vrai
» à Berlin. C’était en 2018. @Reuters

    Par Thierry Wilmotte

    Moteurs

    Course virtuelle, tricherie bien réelle

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous