Coronavirus: les principales mesures en Europe, pays par pays

Confinement

Les Italiens doivent rester chez eux jusqu’au 3 avril, mais peuvent sortir pour travailler, se faire soigner, acheter à manger.

Quatre localités catalanes en Espagne sont confinées, ainsi que trois villages autrichiens.

Les Autrichiens rentrant d’Italie seront mis en quarantaine.

En Slovaquie, Croatie, Lettonie, Estonie, à Moscou et en Norvège (hors ressortissants nordiques), les citoyens revenant des principaux foyers de contamination doivent s’isoler chez eux. L’Allemagne recommande d’en faire autant.

Les passagers de croisières ne peuvent pas débarquer en Espagne, au Portugal ni dans plusieurs villes norvégiennes et françaises.

Les visites dans les maisons de retraite sont suspendues en France, au Luxembourg et au Portugal, interdites ou limitées en Belgique, soumises à des restrictions en Suède.

Frontières contrôlées ou fermées

La République tchèque, Chypre, le Danemark, la Lituanie et la Slovaquie ferment leurs frontières aux étrangers (la Slovaquie accepte les Polonais).

L’Ukraine va suspendre ses liaisons aériennes. La Russie réduira lundi les vols avec l’Union européenne. Moscou fermera également dimanche ses frontières terrestres avec la Norvège et la Pologne.

La Pologne impose des contrôles sanitaires à ses frontières.

L’Autriche a suspendu ses liaisons ferroviaires et quasiment fermé sa frontière terrestre avec l’Italie. Les liaisons aériennes avec l’Italie, la France, l’Espagne et la Suisse sont suspendues.

Plusieurs pays ont également suspendu leurs liaisons aériennes avec l’Italie.

La Slovénie a instauré des contrôles sanitaires aux frontières.

La Suisse a fermé plusieurs postes-frontières secondaires avec l’Italie, laissant passer les travailleurs frontaliers. Le pays a décidé de réintroduire «au cas par cas» des contrôles Schengen à toutes ses frontières.

La police allemande effectue des contrôles renforcés à la frontière française.

Ecoles fermées

Les écoles et universités sont fermées en Italie, Pologne, Grèce, Irlande, République tchèque, Roumanie, Ukraine, Slovaquie, Slovénie, Lituanie, Norvège, Danemark, Luxembourg, Autriche, Bulgarie et Turquie.

Les cours n’auront pas lieu non plus à partir de lundi en Belgique, France, Portugal, Suisse, Croatie, Espagne et dans la plupart des régions allemandes.

Rassemblements interdits

En Italie, Belgique et Chypre, tout rassemblement est prohibé.

La République tchèque interdit les rassemblements de plus de 30 personnes.

Les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits en France, Danemark, Islande (à partir de dimanche minuit), Suisse et Pays-Bas, ainsi qu’en Autriche, Roumanie et Hongrie pour les rassemblements fermés (500 en extérieur).

La Finlande et la Suède interdisent plus de 500 personnes.

En Allemagne, Angela Merkel a demandé l’annulation des «événements non nécessaires» de moins de 1.000 personnes, chiffre au-delà duquel les rassemblements sont interdits en Pologne, Roumanie et au Portugal (5.000 personnes en plein air).

A Moscou, pas de regroupement de plus de 5.000 personnes.

Commerces fermés

La fermeture des commerces non essentiels a été décidée en Italie, Autriche, Bulgarie, Grèce, Andorre et la région de Madrid.

Les restaurants doivent fermer à 15H00 en Autriche, de 20H00 à 06H00 en République tchèque.

La Belgique a décidé la fermeture des discothèques, cafés et restaurants. Hors alimentation et pharmacie, les magasins devront fermer le week-end.

A Berlin, clubs et bars fermeront dès mardi.

La Grèce a fermé également ses musées et ses sites archéologiques. En France, le Louvre, le château de Versailles et la Tour Eiffel ne peuvent plus être visités.

Transports perturbés

En Italie, le deuxième aéroport de Rome, Ciampino, est fermé et un des trois terminaux du principal, Fiumicino, le sera mardi.

Les aéroports internationaux slovaques sont fermés.

Elections

Des élections locales britanniques prévues en mai sont reportées d’un an.

En Italie les élections régionales du printemps pourraient être reportées selon des médias.

En France, les élections municipales sont maintenues dimanche.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous