Accueil Société Enseignement

Coronavirus: le désarroi du personnel en milieu d’accueil

Alors que les élèves et étudiants ne fréquentent plus les écoles, les crèches restent largement accessibles. Les accueillantes s’inquiètent pour leur santé et celle de leurs proches.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Il n’y a pas que les médecins qui sont en première ligne face au coronavirus… A l’autre bout de la chaîne, les accueillantes d’enfants se sentent dans le rôle du fantassin sur un champ de bataille : peu armées, mal protégées, incomprises parfois… Laetitia Giampiccolo, directrice de maisons d’enfants à Bruxelles et membre représentante de la Fédération des Milieux d’Accueil de la Petite Enfance (FeMAPE) le pense. Et monte au créneau.

Dans le monde de l’enfance et de la jeunesse, les crèches restent ouvertes alors que les cours sont suspendus dans les écoles, ça vous pose souci ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bricourt Noela, samedi 14 mars 2020, 19:57

    Bien légitime tout cela. Si au moins la population avait des masques.

Aussi en Enseignement

Codeco: quelles solutions pour les parents avec la fermeture des écoles?

Le Codeco a tranché. A partir du 20 décembre, les enfants de maternelle et de primaire devront rester à la maison. Un casse-tête pour de nombreux parents qui devront trouver des solutions de garde, quand ce n’est pas déjà le cas aujourd’hui à cause d’écoles fermées. Chômage temporaire, congés, nounou « partagée »… Voici quelques pistes à considérer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs