Coronavirus: «Aplatir la courbe», qu’est-ce que ça signifie? (infographie)

Coronavirus: «Aplatir la courbe», qu’est-ce que ça signifie? (infographie)

Depuis plusieurs jours, on entend un peu partout qu’il faut « aplatir la courbe » dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Mais qu’est-ce que cela signifie-t-il concrètement ? En réalité, il y a deux scénarios à examiner.

Scénario 1

Le premier – sans aucune mesure préventive – montre qu’on assiste à une explosion brusque des cas qui conduirait à un afflux massif de patients dans des hôpitaux inexorablement débordés. Cela compliquerait non seulement la prise en charge des malades atteints de formes graves du Covid-19, mais aussi de tous les autres. Et ce serait encore pire si les soignants venaient à manquer, en cas de contamination d’un grand nombre d’entre eux. « À cause de ce double facteur – une surcharge de travail avec moins de personnel – les malades atteints de pathologies urgentes ne seraient plus soignés dans les temps et risqueraient de décéder », explique le médecin réanimateur belge Philippe Devos.

Scénario 2

Dans le scénario 2, des mesures préventives sont prises pour étaler l’épidémie dans le temps. Objectif : faire en sorte que le pic soit moins brusque (c’est la fameuse courbe à aplatir) et que le nombre de cas simultanés ne dépasse pas les capacités du système hospitalier.

Le scénario 2 est donc exactement celui opté par la Belgique, mais aussi de nombreux autres pays européens. Les mesures, en vigueur depuis ce samedi et d’application – au moins – jusqu’au 3 avril, ont pour but de « ralentir la propagation du virus et protéger les personnes vulnérables », ont rappelé les autorités ce samedi. « Cela n’est possible que si chacun fait sa part. C’est pourquoi nous demandons à tous de faire attention à son hygiène personnelle et à limiter ses contacts sociaux. »

Et de compléter : « En prenant les mesures nécessaires, nous pouvons limiter autant que possible l’augmentation du nombre de personnes infectées dans les semaines qui viennent. Ces mesures n’ont pas d’effet immédiat sur les personnes déjà malades ou infectées, mais elles réduisent considérablement le risque de transmission du virus à d’autres. Nous voulons avant tout éviter d’éventuelles transmissions entre personnes qui n’ont pas l’habitude d’entrer en contact les unes avec les autres. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous