Coronavirus: Paul Magnette dit non au gouvernement d’urgence avec la N-VA

Paul Magnette
Paul Magnette - Hatim Kaghat

Le PS a tranché : non, il ne montera pas dans un gouvernement fédéral d’urgence avec la N-VA. « Ce n’est pas le moment de changer les ministres. Ce qu’il faut, c’est une union nationale, une collaboration renforcée entre le fédéral et les Régions. » Paul Magnette a été clair : son parti ne montera pas dans un gouvernement avec la N-VA, comme il en était question ce week-end. « Mais nous soutiendrons le gouvernement en affaires courantes de l’extérieur. » Donc depuis le Parlement. Paul Magnette a aussi eu des mots très durs envers la N-VA, accusée d’avoir voulu « changer de Première ministre en pleine crise », d’avoir voulu « monnayer une réforme de l’État en pleine crise sanitaire » et de « vouloir refuser de soutenir le gouvernement en affaires courantes. »

De son côté, le co-président d’Ecolo, Jean-Marc Nollet a indiqué que son groupe soutiendrait lui aussi le gouvernement en affaires courantes. « Je l’ai dit dès hier et je suis content que Paul Magnette se range lui aussi à cette option. J’appelle à l’union nationale ». Georges-Louis Bouchez, président du MR, explique lui aussi que ce n’est pas l’heure de négocier la formation d’un nouveau gouvernement.

Tout cela intervient après que, ces dernières 24 heures, il était question précisément de composer un gouvernement de plein exercice associant le PS, le MR, la N-VA, le VLD, le SP.A et le CD&V. Des réunions ont eu lieu tard dans la nuit, jusqu’à 2 heures du matin.

Le scénario semblait écrit. Mais l’on a rendu compte des tensions au sein du PS. De nombreux élus et responsables ont fait savoir qu’ils n’accepteraient pas d’engager le PS dans une majorité avec les partis de la suédoise. Toujours est-il que, ce midi, en direct dur RTL, Paul Magnette a mis un point final aux présumées discussions.

De son côté, la N-VA assure maintenant qu’elle ne soutiendra pas de l’extérieur, au Parlement, le gouvernement en affaires courantes : « Ce gouvernement ne serait pas efficace », dit Jan Jambon, ministre-président flamand.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous