Coronavirus: le sport rappelé à l’ordre

Coronavirus: le sport rappelé à l’ordre
Photo News

Après Paris-Nice et le rallye du Mexique qui se sont achevés prématurément ce samedi, nous allons donc devoir faire preuve de patience avant de pouvoir à nouveau vibrer devant un événement sportif.

Allumer sa télévision, zapper et voir défiler des séries, des dessins animés, des éditions spéciales sur le coronavirus mais pas de sport (ou des rediffusions sans intérêt), cela nous montre à quel point l’instant est grave.

Le sport, et le football sans doute encore plus que les autres, a cru qu’il pourrait résister et poursuivre comme si de rien n’était. Jouer à huis clos, cela n’a tenu qu’un temps, un bref instant même.

Le Covid-19 n’a pas de frontières et n’épargne personne. Le Covid-19 provoque le chaos… à bien des niveaux et le sport n’y échappe évidemment pas.

Reporter Milan-San Remo, le Giro, l’Euro ou encore les JO, personne n’imaginait cela possible, hormis en cas de guerre… Et pourtant… plus rien ne semble impossible à l’heure d’écrire ces lignes.

Si à Tokyo, on continue à affirmer que les Jeux auront bien lieu, l’UEFA, de son côté, semble avoir compris qu’un report de l’Euro 2020 est inéluctable et qu’il ne sert finalement à rien de s’entêter. C’est une question de bon sens. La santé est LA priorité. Et comme le déclare si judicieusement Jürgen Klopp, le coach de Liverpool qui devait fêter prochainement un titre de champion d’Angleterre attendu par les Reds depuis 30 ans, finalement « le football est la chose la plus importante des choses pas si importantes. »

Cette semaine, la Pro League a cru qu’elle pourrait permettre à ses clubs de disputer la dernière journée de la phase classique du championnat (avec public dans un premier temps et puis à huis clos). Elle devra, comme l’HoReCa, les cinémas, les écoles… fermer ses portes et participer ainsi à l’effort commun afin d’endiguer la propagation d’un virus dont l’épicentre se situe désormais en Europe.

Aujourd’hui, toutes les fédérations, instances sportives ou organisateurs de compétitions semblent démunis. Comment prévoir, il est vrai, l’imprévisible ? Comment recaser des événements dans un calendrier qui n’est plus rempli mais tout bonnement saturé ?! Ils vont devoir faire preuve d’originalité.

Au-delà de l’aspect purement pécuniaire et les pertes financières qui risquent bien d’être colossales, les événements difficiles et uniques que nous traversons actuellement nous rappellent les priorités et font redécouvrir le rôle essentiel du supporter, du public dans le sport. Ces dernières années, il a été quelque peu « oublié » dans la sacro-sainte volonté de rentabilité, « oublié » dans certains choix comme celui, par exemple, de disputer la Supercoupe d’Italie à… Riyad en Arabie Saoudite.

« Ces 10 ou 20 dernières années, on a tous misé sur la télévision. On a changé les horaires, on a changé certaines règles… on a oublié une chose essentielle, c’est que si sans arbitre, on n’a pas de football, sans supporter, on a encore moins de football », soulignait cette semaine Jean-Michel De Waele, sociologue du sport à l’ULB. Un raisonnement valable pour le sport en général. Une course cycliste sans spectateur sur le bord de la route n’aurait pas de saveur non plus.

N’oublions pas tout cela le jour où la vie normale reprendra ses droits…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • File photo dated 09-02-2014 of Eventual winner Switzerland's Dario Cologna lies second as the field passes the Olympic rings in the Men's 15km + 15km Skiathlon during the 2014 Sochi Olympic Games in Sochi, Russia. ! only BELGIUM !

    Par Eric Clovio

    Jeux olympiques

    Le feu sous la glace: quand le réchauffement climatique menace les compétitions sportives...

  • Tony Estanguet et Anne Hidalgo, la maire de Paris.

    Par Jean-Julian Ezvan & Martin Couturié (Le Figaro)

    Lena

    Tony Estanguet: «Les JO de Paris 2024 rendront la France plus écologique»

  • Photo News

    Par Julien Raspiller

    Autres sports

    NFL: Patrick Mahomes, l’homme qui vaut un demi-milliard

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous