Faire la fête en Belgique ou en dehors? Sans symptômes, une personne infectée peut contaminer deux à trois personnes

Faire la fête en Belgique ou en dehors? Sans symptômes, une personne infectée peut contaminer deux à trois personnes
Mathieu Golinvaux

Un certain nombre de Belges se sont rendus samedi dans des bars, des restaurants et des commerces ouverts dans les pays voisins, notamment en France et aux Pays-Bas. Les Affaires étrangères déconseillent pourtant tous les voyages à l’étranger afin de freiner la propagation du coronavirus (Covid-19).

La France a décidé samedi de fermer à partir de minuit les commerces non-essentiels, dont les cafés et les restaurants. Ceux-ci sont, pour le moment, toujours ouverts aux Pays-Bas et au Grand-Duché du Luxembourg.

Sur le territoire belge, une centaine d’interventions ont par ailleurs eu lieu, samedi, pour mettre un terme à des activités de faible ampleur et notamment annuler, avant son début, une rave party organisée dans un bois de la province du Luxembourg.

Le nombre total de cas confirmés en Belgique s’élève désormais à 886 dans le pays. Parmi ceux-ci, 163 personnes sont hospitalisées dont 33 sous assistance respiratoire.

Rester à la maison

Le SPF s’attend à ce que l’augmentation du nombre de contaminations se poursuive encore dans les prochains jours. « Nous vous rappelons qu’il est très important de rester chez soi dès que l’on est malade (fièvre, toux, problèmes respiratoires…) et de contacter directement son médecin traitant. Nous vous conseillons également de suivre les recommandations publiées sur le site info-coronavirus.be, afin que chacun puisse aider à ralentir la progression de l’épidémie et protéger les personnes sensibles », a souligné le SPF dans son communiqué.

« Les personnes qui sont testées positives maintenant ont été exposées au virus il y a une quinzaine de jours », a expliqué le porte-parole interfédéral Steven Van Gucht lors d’une conférence de presse conjointe du SPF Santé publique et du Centre de crise, dimanche à Louvain. « L’impact des mesures prises jeudi soir ne se ressentira que dans une dizaine de jours. Mais chacun doit s’y tenir, c’est assez important pour être une nouvelle fois souligné. Franchir la frontière pour faire du shopping, aller au restaurant ou boire un verre, ce n’est vraiment pas une bonne idée. »

Même sans symptômes, « une personne infectée peut contaminer deux à trois personnes qui, à leur tour, peuvent transmettre le virus à deux ou trois autres. La chaîne de transmission est donc exponentielle et mène à des hospitalisations supplémentaires et des décès. Nous pouvons éviter cela en s’en tenant aux directives » du gouvernement, a poursuivi M. Van Gucht, soulignant une fois de plus la responsabilité de chacun.

Pas de frontières pour le coronavirus

« Un virus ne respecte pas les frontières des pays », a rappelé la ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block sur RTL-TVI. « C’est vraiment dommage de faire ça. Ils risquent d’être infectés, même quand ils sont aux Pays-Bas. Là-bas aussi, c’est la même crise que chez nous. »

« C’est un comportement antisocial », a également déploré dimanche le ministre-président flamand Jan Jambon. « Si vous allez dans un café aux Pays-Bas, cela a le même effet que chez nous. Les frontières n’existent pas pour un virus. Je demande à tout le monde un peu de conscience sociale et j’insiste. Les gens doivent rester à distance des lieux de rassemblement, ici et de l’autre côté de la frontière. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous