Coronavirus: Macron justifie le maintien des élections municipales en France

Coronavirus: Macron justifie le maintien des élections municipales en France

«Cette crise, nous la traverserons en étant responsables ensemble et chacun, chacun pour soi et pour les autres«, a déclaré à la presse le chef de l’Etat, après avoir voté avec son épouse Brigitte à l’hôtel de ville de la station balnéaire, où ils possèdent une maison.

Emmanuel et Brigitte Macron sont passés dans des isoloirs sans rideaux et se sont nettoyé les mains avec du gel hydroalcoolique mis à disposition avant et après le vote, conformément aux mesures prises par les mairies, pour éviter que les électeurs ne transmettent ou n’attrapent le coronavirus.

« Le virus se propage lorsqu’on se tient pendant un quart d’heure, nous disent les scientifiques, à moins d’un mètre de quelqu’un, par projections. C’est le genre de contact qu’on a au restaurent, au café », a-t-il rappelé, se disant « conscient » de la « contrainte » que pose la fermeture des commerces »non essentiels. »

« La vie minimum doit continuer »

« Malgré tout, la vie minimum qui permet d’aller se nourrir et de voter en respectant ces règles, elle doit continuer«, a-t-il estimé.

M. Macron a assuré qu’il était »légitime, notre comité scientifique nous l’a redit hier, de pouvoir sortir pour aller voter en prenant les précautions d’usage«.

Se disant «garant de la sécurité, de la santé de nos concitoyens mais également de la vie démocratique de notre pays«, M. Macron a jugé qu’il était »important de voter dans ces moments-là en prenant cette discipline, en respectant ses règles.«

« Je pense qu’il est important de continuer à être des citoyens dignes, libres », a-t-il dit.

Pas de test pour Macron

Emmanuel Macron a redit ne pas avoir été testé « parce qu’il n’a pas de symptômes », affirmant qu’il n’y « pas de passe-droit face au virus ».

Mis à part quelques journalistes, la presse s’est vue interdire de rentrer dans la mairie, dans laquelle il y a plusieurs bureaux de vote, pendant toute la matinée, tant que le couple présidentiel n’avait pas voté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous