Accueil Société

Coronavirus: l’importance (du respect) du confinement

Pour Stéphane De Wit, chef du service des maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre, les informations encourageantes en provenance d’Asie démontrent le bien-fondé et l’importance capitale des mesures de réduction des contacts.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

Les mesures de fermeture et de confinement décidées par le Conseil national de sécurité jeudi soir ont été globalement bien appliquées ce week-end – à quelques exceptions près : « soirées lockdown » vendredi soir (permises) ou « mini-trips horeca » aux Pays-Bas samedi soir, où il était encore possible de faire du shopping et de fréquenter cafés et restaurants.

Pour la communauté médicale, c’est une excellente nouvelle. En effet, pas besoin d’avoir fait « Math 7 » et de maîtriser le concept de la progression géométrique pour comprendre que chaque personne infectée peut potentiellement provoquer une réaction en chaîne aux conséquences sanitaires dramatiques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Vijghen Philippe, vendredi 20 mars 2020, 12:44

    Mais comment est-il possible que les pays de l'espace Schengen d'adoptent pas des règles cohérentes? L'approche des Pays-Bas n'est pas tenable eut égard à ses voisins! Les Institutions Européennes n'ont pas de mandat en raison de la souveraineté nationale. Donc on ne put les blâmer. Mais peut-être cette crise indique-t-elle qu'il serait bien d'avoir un centre de crise "command and control" commun.

  • Posté par Wauters patricia, dimanche 15 mars 2020, 23:50

    Il y a eu de la désinformation du ministère de la santé au départ. Ils ont dit qu'il ne s'agissait que d'une petite grippe et que seuls, les ainés seraient fortement touchés. Or, nous savons maintenant que c'est totalement faux car des jeunes gens se présentent désormais dans les hôpitaux et se retrouvent en soins intensifs sous respirateurs. Donc, je me dis que, s'il devrait s'avérer qu'ils ne détiennent pas suffisamment de respirateurs pour tout le monde, ils vont devoir...comme en Italie, choisir qui va survivre et qui va mourir. Je trouve cela injuste car, au vu de ce qu'il s'est passé dans les resto et cafés avec les jeunes inconscients, ils ne mériteraient pas de survivre au détriment des autres plus âgés, qui eux, ont prit toutes leurs précautions et qui ont malencontreusement été touché par cette saloperie de virus. C'est triste à dire mais dès ce lundi, la vie habituelle reprendra !! Vu que les boutiques peuvent rester ouverte, les ados et jeunes iront dans les centres commerciaux et ne respecteront aucun confinement

  • Posté par Lambert Louis, lundi 16 mars 2020, 12:46

    Tout-à-fait d'accord avec vous ! On devrait même refuser les soins à ceux qui eu un comportement à risque et qu'on a pris sur le fait. Les médias ont leur part de responsabilité aussi en n'ayant pas cessé de répéter que c'étaient surtout les "vieux" qui étaient en danger.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs