Coronavirus: un journal italien publie 11 pages de nécrologie

Coronavirus: un journal italien publie 11 pages de nécrologie
D.R.

L’Italie vit son premier week-end d’isolement dans un silence lourd, juste interrompu samedi soir par une minute d’applaudissements pour les personnels soignants et des chansons au balcon comme des défis à la pandémie de coronavirus qui la frappe de plein fouet.

L’Italie a enregistré 368 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, ce qui fait grimper le nombre des morts à 1.809 dans le pays, le plus touché en Europe, selon un bilan publié dimanche par la Protection civile. Nouvelles mesures, Milan et Rome ont fermé leurs parcs, jardins publics et aires de jeux pour éviter les rassemblements.

Le principal quotidien de la région de Bergame, l’Eco di Bergamo, a publié onze pages de petites annonces de décès. 11 pages contre les 3 habituelles, pour un total de 157 annonces. Il n’est jamais question du coronavirus mais systématiquement d’un « mal obscur » ou « invisible ». Parmi les nécrologies, le témoignage douloureux d’une famille qui, en quelques heures, a perdu deux grands-parents. « Il est difficile de vous laisser partir comme ça. Vous nous avez toujours dit que vous ne pouviez pas vivre l’un sans l’autre, alors l’un après l’autre, à deux jours d’intervalle, vous avez rejoint le paradis. Nous sommes réconfortés de penser que vous êtes enfin réunis et que vous pouvez à nouveau vous embrasser ».

157 décès pour lesquels une cérémonie strictement privée devra être organisée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous