Pierre François, CEO de la Pro League: «On espère rejouer fin avril ou début mai…» (vidéo)

Pierre François veut y croire.
Pierre François veut y croire. - N

L’incertitude étant évidemment totale quant à l’évolution du coronavirus, toutes les hypothèses sont sur la table pour la fin des divers championnats. Cela va du scénario le plus favorable (reprise le 4 avril) au pire cas de figure (plus aucun match cette saison).

Afin de laisser un maximum de temps aux championnats nationaux et aux Coupes d’Europe (en principe jusqu’au 30 juin maximum, date d’expiration des contrats de nombreux joueurs), l’UEFA va certainement décider ce mardi de reporter l’Euro, soit en décembre 2020 soit en juin-juillet 2021. « Il y aura concertation entre l’UEFA et les ligues européennes mais il n’y a quasi pas d’autre choix », disait ce dimanche Pierre François, le CEO de la Pro League, sur le plateau du Week-end sportif ertébéen. « Nous, on préférerait juin-juillet 2021 afin de ne pas perturber la saison prochaine, qui devra peut-être commencer un peu plus tard si celle-ci se prolonge… »

11 journées à caser

Alors que le basket belge a stoppé ses compétitions et sacré ses champions, Pierre François voit les choses d’un autre œil : « Cela leur permet de mettre leurs joueurs en chômage économique mais nous, on espère tout jouer même si, bien sûr, la priorité est la gestion de la crise sanitaire et le respect des consignes. Nous espérons pouvoir rejouer fin avril ou début mai, ce qui nous permettrait, jusqu’au 30 juin, de caser la 30e journée de la phase classique, la finale retour de D1B, la finale de la Coupe et les 10 journées de Playoffs, d’autant que nous n’avons plus aucun club en Coupe d’Europe. Mais, comme tout le monde, je ne sais évidemment pas quand le feu pourra passer au vert. »

Et si on ne rejoue pas, ou seulement en juin ?

Des plans B et C circulent déjà. Joseph Allijns, président de Courtrai et administrateur de la Pro League, imagine des mini-playoffs (entre les trois premiers pour le titre, les trois suivants pour les derniers tickets européens, et des Playoffs 2 à élimination directe). Mais si on ne rejoue pas du tout ? « Pour bien faire, il faudrait au moins disputer la 30e journée de phase classique et la finale retour de D1B », dit Pierre François. Et décider des places européennes sur ce classement-là ? « Ce n’est pas prévu dans le règlement, chez nous comme ailleurs, mais la situation est exceptionnelle et la solidarité entre les clubs devrait jouer, pour trouver une solution », estime le CEO de la Pro League.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous